mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Quand les agriculteurs nettoient les bords des routes … 29 avril 2009

Filed under: Les bonnes pratiques — greenmarie @ 8:30
Tags: , ,

image-31 Vous avez peut-être reçu comme moi ce document power point qui montre ce que les agriculteurs trouvent dans leurs champs situés en bordure des routes : c’est consternant de voir tout ce qui est jeté par les fenêtres des voitures.

Paquets de cigarettes, canettes, bouteilles en verre, et en plastique mais aussi enjoliveurs, pneus, (une fois j’ai même vu une femme jeter la couche de son bébé) … au total les agriculteurs du Loiret mobilisés ont ramassé une tonne de déchets.

 

Non seulement c’est dommage de gâcher le paysage mais surtout c’est dangereux pour la faune, la flore et pour chacun de nous car dans ces champs poussent les légumes et fruits que nous mangeons …

 

Evidemment le problème doit être le même partout, des automobilistes préfèrent avoir une voiture propre et polluer les autres ! Le nombre de fois où, en ville, j’ai vu des personnes vider leur cendrier sur le trottoir ou jeter leur paquet de clopes… et quand je râle on me répond ; les balayeurs sont là pour ça !  arrrgh ça me rend furieuse autant de c…

pas vous ?!

 

Bien vu ! 27 avril 2009

Filed under: C malin !,Marques responsables,Tri des déchets — greenmarie @ 8:30
Tags: ,

photo

 

J’ai un envoyé spécial chez Mac Do en la personne de mon chéri qui a le chic pour me donner de bonnes infos ou des photos pour justifier son appétit pour la malbouffe ! Ici j’ai trouvé la consigne sur la caisse plutôt maligne. C’est vrai qu’au Mac Do on prend toujours trop de serviettes et de ketchup, non ? 

 

Des arbres contre le réchauffement climatique 26 avril 2009

Filed under: Les bonnes pratiques — greenmarie @ 7:05
Tags: , ,

image-15

 

« L’arbre est source de vie. Il produit de l’oxygène, en moyenne pour quatre personnes, selon son essence. Ses racines fixent les sols, retiennent et purifient l’eau, en captant les polluants. Une terre sans arbres s’assèche et la moindre pluie la lessive et l’appauvrit. Ses feuilles fertilisent les sols. Ses ramures freinent les vents, retiennent l’humidité de l’air et interviennent dans la régulation du climat. La forêt est l’habitat d’un monde végétal et animal qui représente plus de 50 % de la biodiversité. Et ce monde régresse au même rythme que les surfaces boisées. Celles-ci, bien gérées, sont aussi source de richesses. Elles produisent de quoi se chauffer, s’abriter, se soigner (avec les plantes médicinales), se nourrir, que ce soit par leurs fruits ou les fruits du travail qu’elles peuvent fournir. Selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), 350 millions de personnes dépendent intégralement de la forêt pour leur survie. Un milliard en vivent. Au terme de son dernier rapport (« Situation des forêts dans le monde », 2009), elle affirme qu’une meilleure gestion des forêts permettrait de créer 10 millions d’emplois dans le monde, dans la lutte contre les incendies, le développement et la maintenance de sites de loisirs, la remise en état et la plantation d’arbres. Qui plus est, l’arbre est un puits de carbone. Il se nourrit de ce gaz, qu’il « inspire » pour « expirer » de l’oxygène. Un rôle essentiel, objet de toutes les attentions en cette période de changement de climat dû aux émissions de dioxyde de carbone. »

 

lire l’article en entier du figaro.fr

et sur Planète Urgence, vous pouvez participer à la campagne massive de reforestation : planete-urgence.org

 

Déménager c’est … trier ! 23 avril 2009

Filed under: Les bonnes pratiques,Tri des déchets — greenmarie @ 8:05
Tags: , ,

Pour ceux qui suivent, j’ai donc déménagé avant hier, l’ordinateur étant maintenant rebranché et le gentil monsieur de noos ayant fait le raccordement, Green Marie est fin prête pour recommencer à bloguer !

 

Comment vous expliquer le nombre de papiers que j’ai triés, de vêtements que j’ai dépliés, jaugés puis gardés ou donnés,  de verres et autres assiettes empilés, empaquetés, de livres que j’ai entassés dans des cartons ?!!! 

 

Pour mon déménagement, j’ai cette fois encore tâché d’être la plus responsable possible mais cela demande un peu d’anticipation.

J’ai commencé le tri de mes affaires bien avant de les mettre en cartons afin de pouvoir dispatcher ce que je voulais garder et ce dont je ne voulais plus, puis séparer ce qui pouvait être donné, vendu ou encore jeté ! Tout y est passé : les chaussures, sacs à main, médicaments, livres, meubles, jouets, papiers, CD, etc …

 

En bref voici ce qui peut être fait :

les médicaments dont la date d’expiration est dépassée : j’ai tout donné à la pharmacienne, les médicaments partent à la destruction de façon sécurisée

les livres : plusieurs possibilités pour les donner, notamment les associations caritatives comme le Secours Catholique, le Secours Populaire, les Orphelins d’Auteuil qui parfois sont sélectifs sur le type de livre (romans, …), j’ai donné les miens à la bibliothèque de mon quartier, il fallait juste qu’ils soient en parfait état.

les vêtements : coup de chance, une association de réinsertion passait dans l’immeuble le matin même du déménagement, sinon il y a les containers blancs en ville ou encore la Croix Rouge. Pour les vêtements et chaussures en état neuf, je vais essayer de les vendre sur ebay ou lors d’une braderie, il y a plein d’adresses parisiennes sur www.brocabrac.fr 

les papiers, journaux, magazines : tous dans la poubelle jaune !

les meubles : j’ai contacté Emmaüs à leur siège pour qu’il me donne le n° de l’antenne dont dépend mon arrondissement ; les conditions de reprises des meubles est très variable, là on m’a demandé de dresser une liste très précise de ce que je donnais et de prendre RV, il y avait de l’attente à prévoir. Pour les objets et meubles à jeter, il suffit à Paris d’appeler le 3975 ou de remplir un très court formulaire sur le site paris.fr pour que vos encombrants soient enlevés dès le lendemain.

 

et enfin pour éviter la paperasse et les courriers pour prévenir de son changement d’adresse auprès de la sécu, la CAF, les impôts, il existe maintenant un site qui permet de mutualiser la demande de changement :  https://www.changementadresse.gouv.fr/

 

J’ai testé pour vous : le pressing écologique 19 avril 2009

Filed under: Les bonnes pratiques — greenmarie @ 7:25
Tags: ,

image-22J’ai testé le pressing écologique avec notamment mon trench blanc (qui ne l’était plus) histoire de faire un vrai test ; héhéhé green marie est impitoyable quand il s’agit de bien renseigner ses lecteurs !!

Opération réussie je vous le dis tout de suite, voyez la photo, mon trench favori est impeccable.

 

Un pressing écolo, ça consiste en quoi ?

Chez Kennedy Pressing (Paris XVIème), le PERC présent dans tous les pressings et dont la toxicité a été prouvée est remplacé par une molécule issue d’un alliage de la chimie végétale et minérale. Ce nouveau solvant a un impact sur l’environnement moindre, d’après l’argumentaire du pressing, il se dissout dans le sable et l’eau. 

Question prix : pas de mauvaise surprise 21 euros le trench, 9 euros le pantalon, 13,50 la veste, en plus j’ai bénéficié de l’offre 2 vêtements confiés, le 3ème gratuit ainsi que de la livraison à domicile parce que j’avais atteint les 50 euros au total. 

http://www.pressing-ecologique.fr/ et par téléphone au 0 826 96 96 60

 

et j’ai trouvé sur internet la chaîne Séquoia, pressing nouvelle génération, présente à Paris, Lyon, Aix, Illkirch… qui a adopté une démarche globale de développement durable intégrant le service client (livraison par voiture électrique, accueil soigné, SMS envoyé quand le vêtement est prêt), la santé des collaborateurs (soutien de l’assurance maladie), la préservation de l’environnement (technologie Green Earth) et des vêtements (couleurs ravivées, nettoyage doux et hydratant), et les économies d’énergie. « 1 700 pressings aux USA utilisent cette technologie et 900 pressings dans le reste du monde dont 300 en Grande Bretagne; pour l’instant la France est à la traîne avec seulement 10 pressings… »

http://www.sequoiapressing.fr/

et voir article sur teva.fr

 

J’ai testé pour vous : les peintures et colles écologiques 17 avril 2009

Filed under: bricolage,c bon, c beau, c bio — greenmarie @ 8:30
Tags: , ,

snc14581Green Marie déménage !  

J’ai donc créé la rubrique bricolage et bientôt j’ajouterai le jardinage… je vous ferai partager les bonnes pratiques que j’aurais expérimentées à l’occasion de mon déménagement. Je n’ai pas beaucoup de travaux à faire, seulement de la peinture et un nouveau revêtement au sol dans les chambres, alors voici déjà mes premières expérimentations !

 

  • Les peintures :

Sachez que les peintures « écologiques » contiennent moins de solvants, de métaux lourds, et de C.O.V. (Composant Organique Volatils) que les peintures habituelles, certaines sont naturelles et n’en contiennent pas du tout. La contrepartie : ces peintures naturelles attachent et couvrent moins donc il faut en mettre plus, une couche supplémentaire à priori.

 

Voici les marques que j’ai identifiées :

– chez Natura, les peintures sont naturelles et fabriquées à partir d’huiles végétales, sans solvant, sans COV de synthèse, sans dérivé de pétrole, et biodégradables. Elles bénéficient  des labels Label Ecologique Européen et NF Environnement, et sont certifiées par Bureau Veritas. Je n’ai pas testé, j’avais récupéré leur publicité et la liste de tous leurs distributeurs en France sur le salon Planète Durable.

www.peintures-natura.fr  et service consommateur au 0 825 37 31 40

et aussi http://peintures.bio-ethic.com/

 

chez Guittet,  il y a plusieurs gammes bio, labellisées Ecolabel européen, et NF Environnement c’est à dire qu’elles respectent des normes européennes avec un faible taux de C.O.V. Pour obtenir la marque NF Environnement, le produit doit avoir les caractéristiques écologiques mesurées d’après un certain nombre de critères d’impact sur l’environnement. Ces critères portent sur : la pollution et la dégradation des milieux physiques (eau, air, sol), les déchets, l’impact sur les écosystèmes et l’impact sur l’Homme. De plus, des critères faisant référence à la qualité et aux performances des produits ont été fixés. Ils concernent : le pouvoir couvrant, le rendement et le temps de séchage.

Je vous confirme que l’odeur de peinture est très faible.

http://www.guittet.fr/

et aussi : Biofa sur http://www.biofa.be/

http://www.parisespace-eco.com/

 

  • les colles moquettes sans C.O.V : 

Mon bricoleur de mari a été exemplaire pour trouver LA colle sans C.O.V. pour le sisal ;  il a appelé chez Casto, Mondial Moquette, St Maclou, Leroy Merlin, aucun d’eux n’avaient le produit, soit il était en commande soit ils n’en avaient pas du tout. Il a fini par trouver la marque italienne Mapei chez un revendeur parisien ; on a pris la gamme Ultrabond Eco, sans solvant et à très faible émission de COV.

Mapei.fr

 

Petit focus sur les C.O.V. :

Les C.O.V. (Composés Organiques Volatils) sont des substances chimiques, naturelles ou de synthèse, qui s’évaporent dans l’atmosphère. 

Ils participent à l’effet de serre : les C.O.V. contribuent à la formation de « mauvais ozone » dans l’atmosphère, à l’origine de bouleversements climatiques, de l’élévation du niveau de la mer, des pluies acides qui détruisent les forêts… Chez l’Homme, ce gaz incolore irrite les yeux et le nez et peut provoquer une gêne respiratoire importante. 

Les sources d’émissions de C.O.V. sont multiples : gaz d’échappement, produits industriels et ménagers (peintures, encres, colles, cosmétiques, produits d’entretien, …), émanation naturelle chez les animaux ou dans les forêts…  En Europe, peintures, lasures et vernis ne représentent que 3% des émissions de C.O.V. d’origine humaine. On les trouve surtout dans les produits en phase solvant, mais aussi, en moindre quantité dans les produits en phase aqueuse. 

En avril 2004, suite à la conférence des Nations Unies à Kyoto, parait la Directive 2004/42/CE, Directive Européenne visant à réduire les émissions de C.O.V. dues à l’utilisation de solvants organiques dans certains vernis, peintures et produits de retouche de voiture.  L’objectif 2010 est de réduire les émissions de C.O.V. dans les peintures de 50% par rapport à 1990. 

 

Hipp, Hipp, Hipp, hourra ! 15 avril 2009

Filed under: Alimentation,c bon, c beau, c bio,Marques responsables — greenmarie @ 8:30
Tags: , , ,

image-3image-41 image-52  image-62 image-7

 

 

 

 

 

 

L’alimentation bio pour bébé n’est pas encore très répandue, la marque Hipp est celle que l’on trouve le plus souvent, talonnée par les marques distributeur de chez Monoprix ou encore Carrefour Agir.

 

J‘ai choisi de parler de Hipp car derrière cette marque se révèle la famille éponyme, d’origine allemande, qui depuis 3 générations nourrit les bébés, et depuis 1956 le fait exclusivement avec des produits issus de l’agriculture biologique !

Le début de l’histoire est savoureux :  » Après avoir mis au monde une fille en 1898, la mère (Mme Hipp)  donna naissance, un an plus tard, à des jumeaux difficiles à nourrir. Maria Hipp étant incapable de les nourrir correctement au sein, force fut à son époux de trouver une solution nutritionnelle adaptée à leur cas. Sa profession de pâtissier, fort inventif au demeurant, lui facilita grandement la tâche. Il confectionna des biscottes qu’il écrasa pour les transformer en farine de biscottes. Cette farine, ajoutée au lait, augmenta sa valeur nutritionnelle et contribua ainsi à mieux apaiser la faim des petits. Les jumeaux grandirent et survécurent, les cinq enfants nés après eux également ! »

A la maison on a adopté depuis longtemps les petits pots salés et sucrés de Hipp pour notre grand fiston, et en ce moment on essaie la poudre Bonne Nuit étant donné que le petit dernier ne fait toujours pas ses nuits à bientôt 6 mois … (ah oui plaignez cette pauvre Green Marie qui ne dort pas 🙂 )

 

Je vous livre quelques « secrets » du succès de Hipp, issus de leur site internet :

 

 « Secret n° 1 : HiPP sélectionne ce qu’il y a de meilleur
 Prenons l’exemple de nos bananes. Elles poussent sur des bananiers sauvages dans la jungle  pratiquement vierge de toute empreinte humaine des hautes plaines du Costa Rica. Elles sont cueillies à  la main, puis envoyées en Europe par bateau. C’est ainsi que nos enfants peuvent découvrir le vrai goût  de la banane, et ils en sont vite fans !
   

 

 Secret n° 2 : des fruits et légumes cueillis à maturité, c’est plus goûteux !
 Tous les agriculteurs partenaires de HiPP s’engagent par contrat à respecter le cycle naturel de leurs fruits et légumes. Ainsi, ils  prennent le temps de pousser et de se gorger d’arômes. C’est pourquoi les produits HiPP apportent aux enfants le meilleur du goût au  naturel !

 

 Secret n°3 : plus de fruits et légumes, moins d’eau et d’additifs !
 Si les purées et les compotes HiPP ont le goût du fait maison, c’est aussi parce qu’elles ont une forte teneur en fruits et en légumes.  Notre petit pot de carottes, par exemple, contient 90 % de carottes et 10 % d’eau, et rien d’autre ! C’est le petit pot de carottes qui a la  plus forte teneur en carottes du marché, et il est sans additif ! De quoi bien commencer la diversification alimentaire de bébé ! »

 

 

Qu’est ce qu’on dit devant tant de garanties de qualité ? Hipp Hipp Hipp Hourra biensûr !

http://www.hipp.fr/