mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

La pollution de l’air intérieur 17 mai 2009

Filed under: bricolage,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 6:30
Tags: , , , ,

Image 1L’air intérieur de nos maisons est souvent plus pollué que l’extérieur, la faute à tous les produits chimiques qui depuis les années cinquante se multiplient et polluent subrepticement l’air de nos maisons : produits d’entretien, de bricolage, mobilier, parfums de synthèse, cosmétiques, jouets en plastique, insecticides… ces produits toxiques sont de plus en plus montrés du doigt face à l’augmentation importante des cancers et allergies (cette croissance est dûe à l’amélioration des diagnostics et l’allongement de la vie certes mais pas seulement).

 

Certains produits sont désormais identifiés comme cancérogènes, et sont dès lors interdits ou encadrés strictement ; la norme REACH permet depuis peu de recenser et faire disparaitre les produits les plus dangereux; les industriels devant faire la preuve de l’innocuité des substances qu’ils intègrent à leurs produits.

Citons les Ethers de Glycol aux pouvoirs dégraissant et liquéfiant et qu’on retrouve dans les vernis à ongles, produits vaisselle, peintures, cosmétiques, shampooing avaient été identifiés comme cancérogène depuis 1971 mais interdits seulement depuis 1999 ; la famille des phtalates qui permettent d’assouplir les plastiques sont très surveillés également  (on en a beaucoup parlé pour les biberons mais on en trouve partout) ; et encore le benzène (dans l’essence, rejets pots d’échappement), le formaldéhyde (très allergène) , le trichloréthylène (dans les peintures, vernis, colles, détachant) …

 

« Il devient extrêmement difficile d’imputer un symptôme à un polluant, tant la soupe chimique dans laquelle nous baignons est complexe. Plus de 300 COV (composant organiques volatils) différents ont été identifiés dans l’atmosphère. Parmi les effets liés, on trouve les étourdissements, vertiges, perte de concentration et de coordination, fatigue, maux de tête, irritabilité, somnolence » . La priorité est biensûr de protéger les enfants qui n’ont pas la faculté de supporter et éliminer les substances auxquelles ils sont confrontés chaque jour.

 

Quelques gestes simples pour limiter la pollution intérieure : AEREZ souvent pour renouveler l’air de votre maison, choisissez des produits d’entretien écologiques (L’arbre Vert, Reinett, Monoprix Vert, …), lisez bien les composants des produits de bricolage, on trouve aujourd’hui de plus en plus de peintures, colles et vernis avec un taux de COV limité, ne fumez pas à l’intérieur (une fois allumée la cigarette devient une véritable usine chimique, quatre mille substances dont 40 cancérogènes sont contenues dans la fumée), limitez les parfums d’intérieur et les insecticides, …

Source : Livre « les plantes qui purifient l’air de votre maison » éditions Anagramme


et commandez gratuitement votre guide de la pollution intérieure réalisé par l’INPES sur : http://www.prevention-maison.fr/

 

One Response to “La pollution de l’air intérieur”

  1. Sophie Says:

    On peut aussi utiliser du papier d’Arménie au lieu des désodorisants habituels. Odeur agréable garantie en plus !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s