mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Du bio dans les cantines ! 5 septembre 2010

Filed under: Alimentation,au bureau,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 10:37
Tags: , , , ,

C’était une idée proposée par Nicolas Hulot dans son pacte écologique, elle a été reprise dans le cadre du grenelle de l’environnement, c’est aujourd’hui un engagement de la France que 20% de la nourriture distribuée dans les cantines des établissements publics comme les écoles ou les hôpitaux soit d’origine biologique en 2012.

Cette démarche a plusieurs vertus :

de santé publique tout d’abord pour limiter l’ingestion de pesticides, d’OGM et préserver les nappes phréatiques des pollutions chimiques,

de pédagogie ensuite car les parents comme les enfants sont les prescripteurs d’une meilleure alimentation et d’un autre mode de vie,

– et enfin cette démarche vise à booster le secteur de l’agriculture bio française (seulement 2% des surfaces agricoles aujourd’hui et 6% prévus en 2012) en lui offrant des débouchés assurés. C’est qu’après avoir été à la pointe il y a 20 ans, l’agriculture bio française aujourd’hui à la traîne de certains pays européens. Ce qui crée un paradoxe écologique : la demande de bio est extrêmement forte en France mais nous devons importer la majorité des produits agricoles par des modes de transports polluants (à hauteur de 99% à Paris) !

Les expériences menées dans les cantines montrent que la mise en place du bio dans les cantines est d’abord un choix politique avec un travail de concertation entre les municipalités, le personnel de  cuisine, les directions d’établissements et les parents. L’adhésion préalable au projet par toutes les parties prenantes est la plus grosse difficulté rencontrée !

Certaines villes comme St Etienne finance le dispositif totalement, d’autres partiellement. Un surcoût de 0,30 euros par repas pour 30% de bio est à prévoir ; tout dépend des choix de composition des menus (absence de viande une fois par semaine, laitages bios, légumes de saison et locaux, etc…).

Si vous voulez en savoir plus ou même lancer une étude préalable, je vous renvoie vers le site dédié du WWF qui avait mené une campagne efficace sur le sujet : www.ouiaubiodansmacantine.fr

Bonne rentrée à tous !

 

9 Responses to “Du bio dans les cantines !”

  1. Virginie Says:

    Bonjour,
    Je travaille dans un établissement scolaire et « l’adhésion préalable au projet » n’est vraiment pas gagnée. Lorsque je lui en ai parlé, notre responsable des achats a bien précisé « que si on augmente le coût pour ce type de produit, il faudrait le diminuer ailleurs et donc prendre des produits de moins bonne qualité ». En effet, certaines familles ne pourraient pas payer le surcoût éventuel et les enfants pourraient ne plus déjeuner pour ces raisons.
    Il me parait donc judicieux que certaines villes participent à ce projet et qu’une réelle réflexion soit réalisée dans les établissements scolaires.

  2. LRA CONSEIL Says:

    Bonjour,
    Faisant suite à votre discussion, je vous joins des informations concernant mon activité de consultant indépendant expert en produits bio auprès de la Restauration Hors Domicile.
    « Afin de permettre l’éveil au goût, l’ouverture à la diversité et à la qualité gastronomique tout en répondant au développement durable et à la volonté de nos concitoyens, je souhaite aider l’ensemble de la filière bio !
    J’accompagne les professionnels et les consommateurs de la restauration collective dans l’introduction et la valorisation de produits issus de l’agriculture biologique dans leurs menus notamment en favoriser l’utilisation de produits biologiques de saison et de proximité.
    Ainsi, je veux privilégier les fournisseurs (producteurs, transformateurs) et les plate formes local à répondre à la demande des collectivités en structurant leurs offres (amont, aval parle biais des Appels d’Offres), et éventuellement encourager les conversions ou développement d’une gamme bio par la valorisation des produits en conversion.
    Je dispose pour cela d’une base de donnée (liste fournisseurs, mercuriales, exemple AO, fiches techniques,….) et d’une méthodologie adaptée et évolutive afin de répondre au maîtrise d’ouvrage. »
    Je vous invite à cette occasion à parcourir mon site Internet
    http://www.lraconseil.fr
    Cordialement
    LRA CONSEIL

  3. Vincent Says:

    Bonjour,
    La question du surcoût des produits bio est (presqu’) un faut débat. Il faut savoir tout d’abord que les matières premières composant le menu ne représentent que 30% du coût total d’un repas servi en collectivité. C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une étude conduite par les mairies de ville moyenne. Donc un surcoût de 10% des produits agricoles ne représentent qu’un surcoût de 3% du prix du repas. Il peut donc être facilement minimisé en introduisant d’abord des fruits et légumes de saison acheté localement. On peut également envisager de diminuer les quantités de viande servies dans les menus pour diminuer le coût total du repas. Il reste enfin à la municipalité de jouer son rôle politique et de prendre en charge le reste d’un éventuel surcoût au titre de la santé de nos enfants et de la mise en place d’une filière agricole bio de proximité.
    Pour en savoir plus:
    http://macantinebio.wordpress.com/

  4. Romain Says:

    Bonjour,

    Une très bonne source d’information pour l’introduction de bio dans les cantines est le blog suivant: http://macantinebio.wordpress.com/ avec des exemples concrets…

    Aussi un correctif par rapport à l’article: actuellement le bio ne représente que 2,5 % des surfaces agricoles. 6 % n’est pour le moment qu’un objectif à l’horizon 2012 fixé dans le Grenelle de l’environnement.

    Romain

  5. Brion Says:

    Dans mon école du 2ème c’est bio…parfois même végétarien. Le problème c’est que le végétarien c’est pas toujours très bon et du coup les enfants mélangent bio et végétarien et ils en viennent à dire que le bio c’est pas bon….

  6. Romain Says:

    Bonjour,

    Voici pour justifier les presque 2,5 % pour la part de l’agriculture biologique dans le paysage agricole français: http://www.agencebio.org/pageEdito.asp?IDPAGE=120&n2=130

    Et pour l’objectif de 6 % en 2012 c’est ici: http://agriculture.gouv.fr/plan-agriculture-biologique,939

    Romain

  7. greenmarie Says:

    @tous : merci pour vos témoignages. Romain, merci de votre vigilance j’ai corrigé mon erreur.
    @ Marion : aih aih aih ! et dire qu’on compte sur les enfants pour qu’ils soient prescripteurs auprès de leurs parents et qu’ils soient sensibilisés pour changer le monde de demain !!! à vous de jouer Mme la maîtresse …

  8. Il y a un repas bio une fois par an dans la cantine de mon fils. Ca compte ?

  9. spongy Says:

    J’avais entendu un témoignage extrêmement intéressant sur le sujet dans un émission « Terre à Terre » (France Culture) : il s’agissait du maire d’une commune de Bretagne qui était passé au bio dans ses cantines, avec un surcoût quasiment inexistant :
    – les protéines sont d’origine végétales pour 2 repas sur 5, ce qui réduit la consommation de viande et donc équilibre le budget
    – il insistait sur la nécessité de passer au 100% bio, ce qui permet d’intégrer les filières et de réduire ses coûts. Dans le cas d’ingrédients bios intégrés de temps en temps au repas, le surcoût est effectivement très important, voire dissuasif.

    A la base réfractaire à ce principe pour des raisons économiques, j’avais été totalement convaincue par ses arguments.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s