mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Les 5 choses à savoir sur le recyclage 25 novembre 2011

Et voilà un nouvel opus des 5 choses à savoir pour vous conforter dans l’utilité de trier (oui, oui, il y en a encore qui se demandent si ça sert vraiment à quelque chose ! )

  • Aujourd’hui plus de 63% des déchets ménagés sont recyclés, l’objectif fixé à Eco-Emballages par le Grenelle de l’environnement est d’arriver à 75%. Les performances varient par matériau : Acier : 111 %, Aluminium : 32 %, Papier-carton : 54 %, Plastique : 21 %, Verre : 80 %.
  • La double flèche verte que vous trouvez un peu partout maintenant sur les emballages ne signifie pas recyclable mais que l’entreprise cotise auprès d’Eco-Emballages pour participer à l’effort de collecte et de recyclage.
  • Le verre et les métaux (boîtes de conserve, canettes et aérosols en aluminium) sont recyclables à l’infini.
  • Le papier se recycle jusqu’à 7 fois, après la fibre du papier est trop cassée mais en dernier cycle elle se transforme en boite à chaussures, boites d’oeufs ou puzzles.
  • Plus d’un million de tonnes d’emballages en plastique sont mises sur le marché chaque année et seules 230 000 tonnes ont été recyclées en 2010. 

Je complète avec les informations données par l’organisme Eco-Emballages sur leur site que je trouve très bien fait :

> Recycler c’est avant tout préserver des ressources naturelles non renouvelables et parfois produites et acheminées depuis l’autre bout du monde. Par exemple, si on recycle une tonne de canettes d’aluminium, on évite l’extraction de deux tonnes de bauxite.

> Recycler c’est aussi économiser de l’énergie. Ainsi refondre des cannettes d’aluminium nécessite 95% d’énergie en moins que d’extraire ce métal à partir de minerai en première production. Quand on recycle une tonne de plastique, on économise 650 kg de pétrole brut.

> Le recyclage limite également les émissions de gaz à effet de serre, donc le réchauffement climatique. En 2009, grâce au recyclage de près de 3 millions de tonnes de déchets ménagers, nous avons évité l’émission de 1,87 millions de tonnes d’équivalent CO2. Cela représente l’équivalent de 800 000 voitures en moins sur les routes.

http://www.ecoemballages.fr/

 

Les 10 réflexes pour limiter la pollution de l’air de votre maison 21 septembre 2011

Savez-vous que l’air intérieur de votre maison est souvent plus pollué que l’air extérieur ? La soupe chimique dans laquelle nous baignons chaque jour est bien évidemment nocive pour notre santé. 

Voici 10 principes simples à appliquer pour mieux vous porter !

  • AEREZ tous les jours
  • ne fumez pas à l’intérieur (les substances chimiques toxiques contenues dans la fumée sont absorbées durablement puis libérées par les revêtements et l’ameublement)
  • n’utilisez pas de désodorisant ou parfum d’intérieur chimiques, même l’encens n’est pas recommandé. Plutôt un petit bouquet de lavande glané dans le parc municipal ?!
  • choisissez des peintures et colles à moquette bios, ou du moins avec un taux de COV très faible ; les solvants présents dans ces peintures et colles libèrent leurs Composés Organiques Volatils pendant des années
  • décorez la maison avec des plantes vertes, certaines absorbent mieux les substances chimiques que d’autres. (Mesdames, c’est vous qui les arroserez, ça s’est sûr, Monsieur ne le fera pas 😉 )
  • choisissez des produits d’entretien naturels et écologiques
  • éviter les meubles en bois aggloméré qui sont pleins de colles donc de solvants
  • faites vérifier régulièrement vos appareils de chauffage et placez les dans des pièces bien aérées
  • choisissez une literie si possible avec du rembourrage en latex, coton ou laine plutot que le polyuréthane ; cette mousse est moelleuse…..et extrêmement inflammable d’où la présence de retardateurs de feu dont les substances peuvent être inhalées
  • et laissez peinardes les petites bestioles volantes ou grimpantes (HHAAAAAAAAA la grosse araignée !) ou mettez les dehors mais oubliez les insecticides en bombes aérosols ou en diffuseurs électriques. Si ça tue les petites bêtes, c’est nocif aussi pour les grosses bêtes que nous sommes. Et pour les poux me direz-vous ?!  Il existe maintenant des produits à base d’huile qui étouffent les poux et sans insecticides dedans !

 

Mes billets sur le même sujet :

https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/05/17/la-pollution-de-lair-interieur/

Les explications de l’INPES : http://www.prevention-maison.fr/

 

Les 10 réflexes à adopter quand on fait les courses 7 septembre 2011


 Mes chers lecteurs, j’inaugure pour cette rentrée une nouvelle rubrique sur les 10 bons réflexes à avoir dans toutes les situations du quotidien !
Pour les puristes, ce sera une piqûre de rappel, mais pour les bonnes volontés qui ne savent pas toujours comment s’y prendre, ça devrait donner quelques réflexes faciles à adopter.

Aujourd’hui, on commence par les courses, parce que je ne sais pas pour vous, mais moi, samedi dernier, après 4 semaines au vert, je me suis sentie un peu larguée derrière mon caddie, j’avais perdu mes repères !

  • On achète les articles en grand format économique pour limiter les emballages (grand pot de fromage blanc ou grande boite de compote plutôt que les portions individuelles),
  • Pour les mêmes raisons, on préfère les fruits et légumes en vrac plutôt qu’emballés,
  • Et ces fruits et légumes, on les choisit de saison et de production locale (votre région, français) : les fraises en hiver, est ce bien raisonnable toute cette électricité pour chauffer les serres  ? et l’avocat du Pérou , il aurait pas un ptit goût de CO2 après tant de kilomètres parcourus ?! Si comme moi, vous n’avez aucune idée de ce qui pousse à quelle saison, cliquez ici, vous saurez tout mois après mois.
  • Question produits d’entretiens, on lève les pied sur le nombre de pschitt-pschitt, flacons et autres lingettes : 2 produits de nettoyage suffisent, à compléter avec du vinaigre blanc ou du citron pour enlever le calcaire. Biensûr on privilégie ceux labellisés avec le fleur bleue qui indique les produits écologiques qui contiennent un minimum de produits chimiques (moins de pollution de votre air intérieur, moins de résidus dans la nature).
  • On limite la viande en général et la rouge en particulier, d’abord c’est bon pour votre santé et surtout l’élevage est une des plus importantes source d’émissions de CO2 dans l’atmosphère.
  • Quand on a le choix, préférer les emballages en carton plutot qu’en plastique ou en verre (pour le lait typiquement, en brique et production « de nos campagnes ») ; le carton est fabriqué à partir du bois qui est une ressource renouvelable contrairement au pétrole à la base du plastique. En plus, les cycles de recyclage sont plus longs (7 fois pour le papier, 1 à 2 fois pour la plastique).
  • Autant que possible et selon le budget de chacun, privilégier les produits bios (dans un souci de préservation de l’environnement, de votre santé mais aussi de qualité des produits) et/ou issus du commerce équitable notamment le café, le thé, le riz, le sucre, le chocolat pour une démarche de solidarité avec les pays du sud.
  • Pour les produits non alimentaires, choisir de préférence ceux élaborés à partir de matières recyclées (papier toilette, sacs poubelles, papier à lettres, etc), non traitées au chlore (couches, filtres à café, enveloppes, …) et pour les achats de papier ou de mouchoirs, choisir les marques arborant le label FSC qui garantit l’origine du bois issu de forêts gérées durablement (et non de la déforestation sauvage),
  • D’une manière générale, acheter des matières premières à cuisiner plutôt que des plats tout préparés pleins de choses chimico-bizarres et d’emballages est un bon réflexe mais biensur c’est plus facile à dire qu’à faire (je sais de quoi je parle, je suis nulle en cuisine !!!). Mais faire le marché peut être un plaisir, non ?
  • Et pour finir, un grand classique : on apporte son super cabas ! Qu’il soit roulé dans le sac à main, stocké dans le coffre de la voiture ou accroché au porte manteau de l’entrée, pour éviter les sacs plastique biensûr (fabriqués en 3 secondes, utilisés en moyenne 20 minutes et qui mettent 100 ans à disparaitre dans la nature).

 Et bien, vous voilà parés pour vos prochaines courses. La première fois vous mettrez un peu plus de temps à regarder les étiquettes mais la fois d’après vous passerez dans la catégorie des pros, c’est promis ! Bonne rentrée !

ps : cette liste n’est pas exhaustive mais au fil des listes de bons réflexes je vous donnerai plus d’informations thématiques.

 

Ma mère est décroissante (même si elle ne le sait pas !) 12 juin 2011

Filed under: C malin !,C'est dit,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 1:17
Tags: , ,

 En ce moment je passe du temps chez ma mère et c’est l’occasion de retrouver des bribes de mon enfance : voyez sur la photo ces objets qu’on ne trouve plus dans les foyers modernes ! Lequel d’entre vous étale encore sa pâte à tarte préparée à la main ? hache son persil ou encore râpe son gruyère en tournant la petite manivelle ? qui met son sucre en poudre dans une boite tupperware ?  qui met sa salade dans la centrifugeuse ? qui fait encore ses yaourts dans la yaourtière ? A l’heure des pâtes à tarte toutes prêtes, du gruyère râpé en sachet, des herbes ciselées et séchées, de la salade en sachet et des centaines de références de yaourts dans les rayons des supermarchés, retrouver ces objets me fait d’abord un effet nostalgique ; mais ensuite, je me dis que ma mère est, sans le savoir, décroissante et ça, j’en suis fière ! 

Quand je lui ai parlé de mon idée de billet en lui en ai donné le titre, elle m’a regardée l’air inquisiteur et m’a demandé : « qu’est ce que tu vas encore raconter sur moi ???? » C’est qu’être décroissante n’est pas un gros mot ! Ce qualificatif a été donné à un mouvement d’individus qui font le choix de ne pas céder à la frénésie de consommation de nos sociétés capitalistes modernes. A l’achat compulsif, même bio, même équitable ; à la quête du toujours plus neuf, plus design, plus récent, ils préfèrent ne pas acheter ; mais plutôt réparer, recycler, réutiliser ce qu’ils ont déjà. Pas toujours facile d’ailleurs à l’heure où l’obsolescence des objets est programmée par les fabricants pour limiter leur durée de vie afin d’accélerer leur remplacement … et vous, vous êtes plutôt du genre à tout acheter neuf chez Ikéa, de la seconde main sur leboncoin.fr ou à garder ce que vous avez ???

 

Mes autres billets sur le même sujet :

– sur l’obsolescence programmée : la vidéo The Story of Stuff
 
 devenez les rois de la récup’ : https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/01/13/devenez-les-rois-de-la-recup

j’ai testé pour vous le vide-grenier

 

Des meubles en bois à n’importe quel prix ? 9 mai 2011

Filed under: bricolage,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 7:45
Tags: , , , ,

Rendez-vous sur  http://www.WeWantFurniture.com/

Meubles d’exception à prix bradés ! WEWANTFURNITURE est spécialisé dans le commerce de meubles en bois d’essences exotiques. Présents dans le monde entier, nos représentants se déplacent jusqu’en Amazonie, en Afrique et en Asie pour ne sélectionner et n’importer que les arbres les plus précieux …

Pour comprendre pourquoi ce site est sur mon blog, appuyez sur Commander !

  • Mes billets sur le même sujet : 

https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/09/08/comment-lutter-au-quotidien-contre-la-deforestation/

 

Les composés organiques volatils bientôt étiquetés 27 avril 2011

  • L’air intérieur de nos maisons et bureaux est plus pollué que l’air extérieur. La majorité des polluants domestiques est issue de l’industrie chimique, ils sont appelés Composés Organiques Volatiles et comprennent des substances aussi dangereuses que leur orthographe est obscure : formaldéhydes, benzène, actéaldhéhydes, trichloréthylène, éthers de glycol, phtalates mais aussi allergènes de chien et de chat entre autres.
  • D’où viennent-ils ? 

– des colles, peintures, vernis de nos meubles et revêtements des sols et murs,
– des parfums d’ambiance, aérosols, bougies, encens,
– de la fumée du tabac, du monoxyde de carbone,
– des produits d’entretien et les produits d’hygiène (surtout en spray),
– …

  • Que faire pour ne pas être exposés ? Aérer souvent biensûr et limiter les sources de pollution. Je suis par exemple toujours surprise de voir chez les uns et les autres des produits d’entretien ultra puissants qui nettoieraient une maison ravagée par un troupeau d’éléphants ! Mais pour une salissure normale, un peu d’huile de coude et des produits basiques suffisent : produit vaisselle, savon noir, citron, savon de Marseille, bicarbonate de soude, eau bouillante, etc. La pollution générée par ces produits est nocive pour les habitants de la maison et surtout pour les enfants qui n’ont pas la capacité des adultes à éliminer ces substances chimiques mais ils polluent aussi les rivières et les sols une fois évacués … Ces substances s’ajoutent et se mélangent, elles provoquent maux de tête, vertiges, nausées et cancers dans le pire des cas.
  • Ce qui est en train de changer :

« Tous les composés organiques volatils (COV) ayant des effets sur la santé vont bientôt faire l’objet d’un étiquetage spécial. Dès le 1er janvier 2012, les produits de construction et d’ameublement ainsi que les revêtements de sol et muraux, les peintures  et les vernis devront mentionner leurs émissions de COV. Cette mesure devrait être étendue en 2013 aux produits d’entretien, désodorisants et équipements électroniques. »*

Mes billets sur les mêmes sujets :

Lire mon précédent billet sur la pollution de l’air intérieur

Lire mon billet sur les produits d’entretien écologiques

Lire mon billet sur les peintures et colles biologiques

>> Le site de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé sur la pollution de l’air intérieur : http://www.prevention-maison.fr/

* Source : article dans 20 minutes du 21 avril 2011 

 

C’est tout un art de pique-niquer comme il faut ! 25 avril 2011

Pour le dernier jour des vacances, chez Green Marie, on a pris la clé des champs et improvisé un pique-nique bien sympathique.

Quels bons réflexes pour limiter les emballages et manger le plus écologiquement possible ?

> on a tout emporté dans des tupperware ! pas de film plastique, pas de papier aluminium autour des sandwichs. Pensez à la fabrication de tous ces produits jetables qui servent si peu et nécessitent pour leur production des ressources non renouvelables (pétrole et métaux) et beaucoup d’énergie pour un usage unique et si bref.

> on a rempli la gourde d’eau du robinet. Pas de bouteille plastique achetée.

> j’ai fait un recyclage opportuniste en ressortant les sachets de mayonnaise et ketchup du Mac Do/Quick ainsi que les serviettes en papier que je mets de côté à chaque fois (et oui je garde tout cela… 😉 )

> on a mangé plutôt bio : jambon, fruits, etc.. mais mauvais points du côté des fruits pas tous de saison et pas locaux,

> et comme un pique-nique sans chips serait comme une campagne présidentielle sans Nicolas Hulot, j’ai opté pour la marque de chips à l’huile de tournesol ! Pas (ou peu) d’huile de palme – planquée sous le terme huile végétale généralement -, c’est pas toujours facile d’en trouver.

Bonne reprise aux parisiens et bonnes vacances aux autres !

Sur les mêmes sujets :

https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2010/07/17/la-chasse-a-lhuile-de-palme/

https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/02/12/bannir-le-jetable-pour-adopter-le-durable/