mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Voilà, c’est fini … 13 janvier 2012

Filed under: mes états d'âme ! — greenmarie @ 10:03

Je me suis beaucoup amusée depuis 3 ans à expliquer et décrypter pour vous les bonnes pratiques écologiques et responsables. Vous m’avez fait le grand plaisir d’être de plus en plus nombreux à me lire, jusqu’à 4300 visites par mois. C’était très galvanisant et stimulant mais comme je n’ai pas envie de décevoir en postant de moins en moins de billets ni de me répéter, je préfère arrêter ce blog. Mais il peut rester vivant ! Les bons conseils sont pour leur majorité toujours d’actualité ! Vous pourrez trouver des réponses à vos questions en allant dans le moteur de recherche. Et m’écrire aussi si vous le souhaitez.

Bonne continuation dans le développement de votre green attitude !

 

C’est quand même pas de bol d’être le voisin de Green Marie ! 29 juin 2011

Filed under: mes états d'âme !,Tri des déchets — greenmarie @ 7:13
Tags: , , , ,

 C’est vrai ça, avant que j’arrive ils étaient tranquillous mes voisins avec leurs poubelles mal triées ! C’est que maintenant ils ont droit à des petits mots réguliers de ma part scotchés sur la porte ! Vous savez, des petits mots pénibles quand on n’en a vraiment rien à cirer des déchets à trier !! Du genre qui te font la morale, qui t’enguirlandent ou pire qui t’expliquent comment bien faire ! Et bien voilà, dans le rôle de la voisine re-lou, il y a moi !!! Jugez vous-mêmes sur les photos…

J’ai tout de même essayé la version soft : d’abord j’ai récupéré sur le site web de ma ville les consignes de tri et je les ai affichées. Ensuite, encore plus obsessionnelle la voisine, j’ai accroché une roulette mémo du tri donnée par éco-emballage ! Et j’ai même organisé un petit quizz dans le jardin commun avant l’apéro voisin, souvenez-vous je vous racontais tout cela .

Et vous ? Vous faites comme si de rien était et vous refermez vite vite la porte du local ou vous coincez vos voisins à la sortie de l’immeuble ?!

>>Mes billets sur le même sujet :

Dans la salle de bain, on trie aussi !

J’ai visité pour vous un centre de tri

Emballée par éco-emballages !

et retrouvez tous les billets en cliquant sur Tri dans les mots-clés à droite !

 

Une parisienne à la campagne 4 juin 2011

Filed under: Alimentation,mes états d'âme !,Tri des déchets — greenmarie @ 8:06
Tags: , ,

 Green Marie a pris ses quartiers d’été en Anjou ; ce qui explique en partie pourquoi je blogue si peu en ce moment et en même temps le changement de perspectives m’apporte des sujets à vous faire partager. Quand je songe au cri du cœur de mes enfants en découvrant du jardin la vue sur le clocher du village : « Oh la Tour Eiffel ! « , je me dis que les indécrottables parisiens que nous sommes avaient bien besoin d’un retour au terroir !

Les weekends à la campagne commencent à 7 heures quand les cloches sonnent les matines (comme dans la chanson, ding-dingue-dong, ding-dingue-dong) ; pas moyen de se rendormir elles sonnent pendant un quart d’heure 😦

Très vite après l’installation dans la maison de famille, j’ai cherché mes repères : Visite à la mairie pour connaître les conditions de tri des déchets : « ah oui biensur ici aussi on trie « … il faut juste apporter les emballages, le papier/prospectus et le verre dans des collecteurs à la sortie de la ville, en voiture donc… Mais mon plaisir, c’est qu’on va devenir majoritairement locavores grâce à une Amap (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) auprès de laquelle on peut commander son fromage, sa viande et ses fruits et légumes ; on peut aussi s’approvisionner directement chez l’éleveur de poulets … vous savez des poulets sans barquette ni film plastique mais avec une tête et des pattes 😉 . Pour l’instant c’est surtout le vin du coin qu’on a expérimenté ! Saumur rouge, blanc, rosé, on a tout bu ! Le plus beau ce sont les producteurs de vins bios nombreux dans la région. Autre source de satisfaction en cette période de sécheresse c’est la citerne qui récupère l’eau de pluie avec laquelle je peux arroser mes rosiers…

Bref j’ai l’impression qu’on redécouvre les choses simples, la proximité, les produits achetés directement aux producteurs ! Un changement de perspectives, je vous dis ! Seule désillusion en allant chez Bricoman cet après midi devant le regard incrédule du vendeur quand je lui ai demandé de la peinture bio … « c’est la première fois qu’on me demande ça ! ».

 

Que faire de ses copines quand elles ne sont pas green ? 10 avril 2011

Je reviens d’un week-end de filles, un vrai, avec au menu : shopping, bières à gogo, ragots, mégots bref j’ai laissé mon cerveau chez moi vendredi soir en partant ! Mais mon green heart, lui, m’accompagnait et j’ai été bien marrie de voir que mes copines n’avaient aucune sensibilité environnementale. Imaginez ma mine déconfite devant les packs d’eau en bouteilles et les cadavres de bières, de pizzas, et emballages tout mélangés dans la poubelle. Sacrilège !!!!

Quelle attitude pouvais-je dès lors adopter ? Risquer de plomber l’ambiance en entamant une explication sur le cycle de vie des produits, le plomb présent dans les rouges à lèvres, les milliers de kilomètres parcourus par un yaourt taillefine, ou le bilan carbone catastrophique du jeans acheté le jour même ? Faire mine de rien le jour et, la nuit, répandre le contenu de la poubelle sur le sol, le trier, descendre en pyjama dans la rue pour déposer les bouteilles de Krick Cerise au collecteur de verre ? Faire bonne figure du petit-dej au dîner et pleurer en cachette (l’alcool aidant) la nuit dans la salle de bain devant tant de désinvolture citoyenne ?

J’ai décidé de profiter de ces moments d’amitié tout en imaginant la riposte à venir… C’est qu’à défaut d’être green, mes copines sont geeks, pendues toute la journée à leur smartphone, pianotant les détails croustillants de notre weekend sur facebook et twitter.

Alors les filles, j’ai un truc infaillible pour développer votre green attitude : le top 10 des applications écolos !!

c’est pas beau ça ? Les filles, vous n’avez plus d’excuses … 😉

sources : orange.fr. Merci à MAE pour ces contributions toujours pertinentes !

 

Green Marie aux sports d’hiver ! 1 janvier 2011

Filed under: Les bonnes pratiques,mes états d'âme ! — greenmarie @ 7:13
Tags:

Et bien ça se passe une fois tous les 5 ans en moyenne et voilà ça tombe cette année. Dès lors, comment conjuguer green attitude et sports d’hiver ? pas fastoche quand on prend le postulat de départ que les immeubles dans lesquels sont logés tous les fanas de ski ne sont habités qu’une partie de l’année et qu’ils défigurent les sites montagneux (comme maritimes d’ailleurs) … là dessus, je m’avoue battue. C’est certain, les ensembles de location de vacances sont le plus souvent des aberrations écologiques qui défigurent les paysages et créent une pression forte sur l’environnement local – et font vivre des régions montagneuses sinon désertées pourrait-on dire aussi -.

Mais voilà, chacun a bien droit à ses vacances et j’avais envie de me ressourcer avec ma famille, au grand air, dans la blancheur immaculée de la montagne-qui-vous-gagne.

Alors, comment je tâche de limiter les dégâts ?

1 – J’y vais en train biensûr, foin de voiture ni d’avion, il n’y a que le rail qui vaille ! (nos voisins de compartiments se seraient bien passés de nos enfants brailleurs en revanche)

2 – Je limite et je trie mes déchets, évidemment. Je ne jette aucun papier dans la nature cela va de soi !

3 – Je me fais prêter tous les vêtements qui nous transforment en bibendums ; pas d’achats superflus, pas de nécessité de produire inutilement des affaires qui ne servent que très occasionnellement (question style c’est l’anarchie, mais d’abord quel quidam ressemble à quelque chose en tenue de ski ?????). Je loue le matériel sur place également.

4 – Je mange local autant que possible : saucissons, Beaufort, pain, raclette, vin de Savoie, génépi 😉 … la tradition ça a du bon.

5 – J’équipe l’appartement de produits d’entretien écologiques et l’on nous a proposé des draps jetables biodégradables en bambou et viscose de bois qui éviteront la case lavage.

Au naturel du grand air, de la neige fraichement tombée du ciel, du soleil qui vous réchauffe les os, de la gastronomie traditionnelle locale, on pourrait opposer aussi le manque de naturel de … mon teint plâtreux après application de la crème solaire indice 50 piquée aux enfants, du stick à lèvres rose bonbon qui bave, de mon style acrobatique à skis, des fourrures sur le dos des dames d’un certain âge qu’on préfèrerait  sur le dos de leurs propriétaires d’origine (voyez la campagne de sensibilisation de la Fondation Brigitte Bardot sur le massacre des animaux à fourrures), les prix des biens et services dans la station qui, eux, ne connaissent pas la crise (comptez x2 en moyenne) … pour autant l’authenticité de la montagne est vraiment appréciable et extraordinaire pour se ressourcer.

Alors du haut des alpages, je souhaite à tous mes lecteurs une EXCELLENTE ET HEUREUSE ANNEE 2011 !


 

Ma voiture, mes préoccupations écologiques, mon dilemme ! 18 décembre 2010

Pour la première fois, en 15 ans de vie professionnelle, j’ai dû me résoudre à prendre une voiture pour me rendre au boulot chaque jour (ceux qui ont suivi les périples de l’obtention de mon permis de conduire à l’époque diront que c’est toujours 15 ans de gagnés pour la sécurité routière !!!) Conduire c’est pas mon truc, c’est sûr ; au volant je m’énerve, je trouve en toute mauvaise foi, que les autres conduisent comme des manches !

Bref, jusqu’ici je faisais la morale à ceux qui nous polluent chaque jour en allant bosser en voiture alors qu’à Paris l’offre de transports est quand même plutôt fournie. J’ai arpenté, plus souvent qu’à mon tours, les couloirs du métro, du tramway, du RER et des bus, à tel point que je connais presque par coeur les lignes de la RATP.

Je travaille désormais en banlieue, et c’est tout vu, je mets une demie heure en voiture versus une heure et demie en transports. Voiture donc. Pas une grosse, une petite Twingo légère et sympathique, sans prétention, ni fioritures, ni gadgets électroniques : 13 ans d’âge, pas de conduite assistée, ni fermeture centralisée, ni ouverture électrique des fenêtres, ni pot catalytique, ni même autoradio !! A ce niveau là, c’est de l’ascétisme 😉

Premier dilemme : j’avais le choix de récupérer Titine qui pollue plus que la moyenne actuelle parce qu’ancienne ou d’en acheter une neuve qui nécessite des tonnes de métaux pour être produite (soient 8,5 tonnes de CO2 d’après l’Ademe). Sachant qu’à moins de 20 000 km/an, je mettrai dans le meilleur des cas 11 ans à compenser les émissions de fabrication par la baisse des émissions quotidiennes*, j’ai donc fait un choix à la fois économique et écologique : j’ai choisi de garder Titine.

Deuxième dilemme : j’ai pris goût à la conduite et au confort de ne pas avoir à trimballer mon ordinateur, mon sac à main, mon cahier, mon agenda à bout de bras dans la rue. Du coup, je la prends parfois aussi quand je vais bosser dans Paris, … ahlalala je vous déçois, Green Marie n’est pas si vertueuse que tous les billets de ce blog le laissent penser !

Et pourtant, en plus d’être polluante, ma voiture me coûte un bras. Mon piteux bilan après 4 mois de conduite : essence = 80€/mois, 1 amende pour stationnement = 35 €, un excès de vitesse = 45€, notes de parking = 50€, ticket de parking oublié = 32 € , à venir 4 pneus neufs : 350 €… qui s’ajoutent au montant de ma carte Navigo dont j’ai encore besoin !

Donc à la veille du premier de l’an, je prends ma première bonne résolution : je sors Titine seulement pour les allers et retours au boulot, et ferai tout le reste en transports en commun …

 

Si vous vous posez la question de changer de voiture, lisez au préalable le très complet article de Terra Eco sur la question : http://www.terra-economica.info

 

Les tapis-puzzle interdits en Belgique 12 décembre 2010

Filed under: bricolage,mes états d'âme ! — greenmarie @ 8:33
Tags: , ,

Je vous fais partager la dépêche AFP annonçant le retrait de ces tapis-puzzle … de mon côté je suis assez furieuse car j’en ai deux dans la chambre de mes enfants ! Quand je pense que j’ai fait mettre de la peinture et de la colle à moquette bios pour qu’ils ne soient exposés à des solvants et produits toxiques … le loup était donc ailleurs.

« La Belgique a décidé de retirer du marché et d’interdire les « tapis-puzzle » en mousse, dont la « quasi-totalité » libèrent des particules nocives pour les enfants. Des analyses ont révélé que « la quasi-totalité des tapis mis en vente émettent un niveau trop élevé de particules nocives, notamment de formamide », un produit chimique industriel cancérigène.

« La Belgique est le premier pays européen à interdire tous les tapis-puzzle, mais nous anticipons en fait une décision européenne qui interdira les formamides dans tous les pays de l’UE à partir de 2013 », a expliqué à l’AFP la porte-parole belge. Ces puzzles, généralement destinés aux petits enfants, sont fabriqués en une sorte de plastique caoutchouteux semblables à celui utilisé pour les revêtement de sol de centres aérés ou de tapis de gymnastique.

Or, certaines substances destinées à les assouplir sont « nocives lorsqu’elles sont inhalées ou ingérées et irritantes pour les yeux et la peau », ont dénoncé en 2009 des associations de consommateurs belge, italienne, portugaise et espagnole. Les enfants y sont particulièrement vulnérables car ils « goûtent et mettent en bouche tout ce qu’ils trouvent », soulignait l’association belge Test-Achats.

La décision belge s’apparente à celle prise par la France et le Danemark, qui avaient décidé unilatéralement d’interdire la fabrication et la commercialisation de biberons contenant du bisphénol A, un composé chimique controversé utilisé dans la fabrication de plastiques alimentaires, avant que l’ensemble des pays de l’UE décident de faire de même le 25 novembre.

En France, le secrétaire d’État chargé de la consommation, Frédéric Lefebvre, a demandé à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (Dgccrf) de contrôler la toxicité de ces objets destinés aux enfants commercialisés en France.