mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Les 10 réflexes pour limiter la pollution de l’air de votre maison 21 septembre 2011

Savez-vous que l’air intérieur de votre maison est souvent plus pollué que l’air extérieur ? La soupe chimique dans laquelle nous baignons chaque jour est bien évidemment nocive pour notre santé. 

Voici 10 principes simples à appliquer pour mieux vous porter !

  • AEREZ tous les jours
  • ne fumez pas à l’intérieur (les substances chimiques toxiques contenues dans la fumée sont absorbées durablement puis libérées par les revêtements et l’ameublement)
  • n’utilisez pas de désodorisant ou parfum d’intérieur chimiques, même l’encens n’est pas recommandé. Plutôt un petit bouquet de lavande glané dans le parc municipal ?!
  • choisissez des peintures et colles à moquette bios, ou du moins avec un taux de COV très faible ; les solvants présents dans ces peintures et colles libèrent leurs Composés Organiques Volatils pendant des années
  • décorez la maison avec des plantes vertes, certaines absorbent mieux les substances chimiques que d’autres. (Mesdames, c’est vous qui les arroserez, ça s’est sûr, Monsieur ne le fera pas 😉 )
  • choisissez des produits d’entretien naturels et écologiques
  • éviter les meubles en bois aggloméré qui sont pleins de colles donc de solvants
  • faites vérifier régulièrement vos appareils de chauffage et placez les dans des pièces bien aérées
  • choisissez une literie si possible avec du rembourrage en latex, coton ou laine plutot que le polyuréthane ; cette mousse est moelleuse…..et extrêmement inflammable d’où la présence de retardateurs de feu dont les substances peuvent être inhalées
  • et laissez peinardes les petites bestioles volantes ou grimpantes (HHAAAAAAAAA la grosse araignée !) ou mettez les dehors mais oubliez les insecticides en bombes aérosols ou en diffuseurs électriques. Si ça tue les petites bêtes, c’est nocif aussi pour les grosses bêtes que nous sommes. Et pour les poux me direz-vous ?!  Il existe maintenant des produits à base d’huile qui étouffent les poux et sans insecticides dedans !

 

Mes billets sur le même sujet :

https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/05/17/la-pollution-de-lair-interieur/

Les explications de l’INPES : http://www.prevention-maison.fr/

Publicités
 

Les 10 réflexes à adopter quand on fait les courses 7 septembre 2011


 Mes chers lecteurs, j’inaugure pour cette rentrée une nouvelle rubrique sur les 10 bons réflexes à avoir dans toutes les situations du quotidien !
Pour les puristes, ce sera une piqûre de rappel, mais pour les bonnes volontés qui ne savent pas toujours comment s’y prendre, ça devrait donner quelques réflexes faciles à adopter.

Aujourd’hui, on commence par les courses, parce que je ne sais pas pour vous, mais moi, samedi dernier, après 4 semaines au vert, je me suis sentie un peu larguée derrière mon caddie, j’avais perdu mes repères !

  • On achète les articles en grand format économique pour limiter les emballages (grand pot de fromage blanc ou grande boite de compote plutôt que les portions individuelles),
  • Pour les mêmes raisons, on préfère les fruits et légumes en vrac plutôt qu’emballés,
  • Et ces fruits et légumes, on les choisit de saison et de production locale (votre région, français) : les fraises en hiver, est ce bien raisonnable toute cette électricité pour chauffer les serres  ? et l’avocat du Pérou , il aurait pas un ptit goût de CO2 après tant de kilomètres parcourus ?! Si comme moi, vous n’avez aucune idée de ce qui pousse à quelle saison, cliquez ici, vous saurez tout mois après mois.
  • Question produits d’entretiens, on lève les pied sur le nombre de pschitt-pschitt, flacons et autres lingettes : 2 produits de nettoyage suffisent, à compléter avec du vinaigre blanc ou du citron pour enlever le calcaire. Biensûr on privilégie ceux labellisés avec le fleur bleue qui indique les produits écologiques qui contiennent un minimum de produits chimiques (moins de pollution de votre air intérieur, moins de résidus dans la nature).
  • On limite la viande en général et la rouge en particulier, d’abord c’est bon pour votre santé et surtout l’élevage est une des plus importantes source d’émissions de CO2 dans l’atmosphère.
  • Quand on a le choix, préférer les emballages en carton plutot qu’en plastique ou en verre (pour le lait typiquement, en brique et production « de nos campagnes ») ; le carton est fabriqué à partir du bois qui est une ressource renouvelable contrairement au pétrole à la base du plastique. En plus, les cycles de recyclage sont plus longs (7 fois pour le papier, 1 à 2 fois pour la plastique).
  • Autant que possible et selon le budget de chacun, privilégier les produits bios (dans un souci de préservation de l’environnement, de votre santé mais aussi de qualité des produits) et/ou issus du commerce équitable notamment le café, le thé, le riz, le sucre, le chocolat pour une démarche de solidarité avec les pays du sud.
  • Pour les produits non alimentaires, choisir de préférence ceux élaborés à partir de matières recyclées (papier toilette, sacs poubelles, papier à lettres, etc), non traitées au chlore (couches, filtres à café, enveloppes, …) et pour les achats de papier ou de mouchoirs, choisir les marques arborant le label FSC qui garantit l’origine du bois issu de forêts gérées durablement (et non de la déforestation sauvage),
  • D’une manière générale, acheter des matières premières à cuisiner plutôt que des plats tout préparés pleins de choses chimico-bizarres et d’emballages est un bon réflexe mais biensur c’est plus facile à dire qu’à faire (je sais de quoi je parle, je suis nulle en cuisine !!!). Mais faire le marché peut être un plaisir, non ?
  • Et pour finir, un grand classique : on apporte son super cabas ! Qu’il soit roulé dans le sac à main, stocké dans le coffre de la voiture ou accroché au porte manteau de l’entrée, pour éviter les sacs plastique biensûr (fabriqués en 3 secondes, utilisés en moyenne 20 minutes et qui mettent 100 ans à disparaitre dans la nature).

 Et bien, vous voilà parés pour vos prochaines courses. La première fois vous mettrez un peu plus de temps à regarder les étiquettes mais la fois d’après vous passerez dans la catégorie des pros, c’est promis ! Bonne rentrée !

ps : cette liste n’est pas exhaustive mais au fil des listes de bons réflexes je vous donnerai plus d’informations thématiques.

 

Le film d’animation Cars 2 fâche l’industrie pétrolière 23 août 2011

Green Marie est encore en vacances, elle en profite pour faire tout ce qu’elle ne fait pas le reste de l’année : cuisiner, jardiner, bouquiner et… aller au ciné. Pas voir des films d’auteur remarquez, plutôt grand petit public du genre les Schtroumpfs ou Cars 2 ; ah bah oui, en vacances avec des enfants on ne fait pas toujours ce que l’on veut !!!

N’empêche que Cars 2 est un sujet tout trouvé pour mon blog. Je vous fais le pitch, comme on dit : un milliardaire organise une course automobile pour promouvoir un carburant alternatif au pétrole. Flash Mac Queen reprend du service ; il est maintenant un grand champion, il a gagné 4 fois la Piston Cup et, oui mesdames, il est encore amoureux de la jolie Porsche Sally  (lecteur qui n’as pas vu Cars 1, passe ton chemin 😉 ) ; il se retrouve embarqué malgré lui avec son pote Martin dans une histoire pleine de revrombissements menée pare-brise battant par l’agent Finn Mac Missile. Le méchant dans cette histoire, c’est l’industrie pétrolière qui veut décrédibiliser les carburants alternatifs pour mieux vendre son or noir … et à la fin, devinez qui gagne ? Flash biensûr avec le biocarburant de son copain Fillmore.

Bon, franchement ce nouvel opus n’a pas le charme décalé et surprenant du premier mais je relève que de plus en plus les problématiques actuelles sont présentes dans les films et notamment auprès des enfants. Déjà Pixar avec Wall-E, le petit robot qui compacte les déchets d’une planète bleue devenue poubelle et désertée par les hommes, nous avait alertés sur les excès de la société de consommation.

La morale écologique de l’histoire est-elle le vrai sujet du film ? Le réalisateur s’en défend et effectivement le volet écologique semble n’être là que pour alimenter le ressors d’un scénario qui oppose une fois encore les gentils et les méchants. Ce qui est plus intéressant, ce sont les réactions des libéraux américains qui ont qualifié le film de gauchiste et anti-pétrolier, crédibilisant encore plus leur image sectaire et agressive. Qu’il faille travailler au remplacement d’un pétrole qui viendra à manquer est une évidence, que des alternatives soient possibles l’est tout autant, que cette question soit vitale dans notre société énergivore et qu’elle inspire des auteurs est normal. Ca me fait penser à la pub Volkswagen qui se foutait de la gu… des écologistes représentés en hippies soixante-huitards qui s’effrayaient d’émettre du CO2 en parlant. Pourquoi cette question de la transition énergétique est-elle toujours aussi immature et passionnée ? 

En tout cas, le soi-disant endoctrinement des enfants dénoncé par les lobbies américains ne passera pas par mes fistons, lesquels n’ont rien compris à cette histoire d’espionnage jamesbondienne ni aux enjeux du réchauffement climatique d’ailleurs ; les Green Marie Babies sont trop petits, je les laisse peinards encore quelques années après, hop, tous au tri !

Voir l’article sur le sujet du site Rue89

Ps : un conseil en passant : oubliez le film des Schtroumpfs, c’est tout niais et très inutilement américanisé pour le coup.

 

M is Green … washing ? 1 juillet 2011

Filed under: Alimentation,Marques responsables — greenmarie @ 9:00
Tags: , , ,

 Mon mari a une passion pour le Mac Do, c’est triste mais c’est comme ça, et le pire c’est qu’il a converti nos deux petits fistons à la junk food ! Alors quand on est arrivés le weekend dernier au Mac Do rutilant de Nevers, Monsieur était content des installations flambant neuves et moi de toutes les affiches sur l’électricité à 100% d’origine renouvelable ainsi que des polos Mac is green sur le dos des équipiers. Chacun son truc !

Green Marie ne se laisse plus embobiner depuis longtemps par les promesses écologiques des grandes marques, alors biensûr pour vous j’ai interrogé l’équipière, je lui demandé de poser pour une photo et j’ai surtout scruté le site internet de la marque au grand M jaune !

Que se cache t-il derrière cette affirmation M is Green ? 

> Electricité 100% d’origine renouvelable : chaque Mac Donald’s n’est évidemment pas équipé de panneaux photovoltaiques ni d’éoliennes ! En revanche, depuis 2010, la marque achète des certificats verts à de petites centrales de production d’électricité à base d’énergies renouvelables l’équivalent de sa consommation nationale. Mac Donald’s France s’engage à réduire de 60% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2005 et 2020 sur le périmètre de ses restaurants et par client.

> Economies d’eau : grâce aux toilettes alimentées par l’eau de pluie et aux urinoirs sans eau, la marque économise des milliers de litres d’eau par an.

> Optimisation des emballages pour utiliser moins de matières premières, moins de plastique notamment.

> Jus de pommes des menus enfants bios, café labellisé Rainforest et plus encore… il faut reconnaitre que la marque est particulièrement active.

Alors biensûr, ce serait une hérésie de considérer la multinationale Mac Donald’s comme écologique avec ses innombrables déchets générés, son lot de gâchis de nourriture, l’élevage et l’agriculture intensifs sous-tendus par le vente de millions de steacks hachés et de pommes de terre frites chaque jour, la fabrication de tous les jouets en plastique jetables présents dans les Happy Meal, l’absence de tri des emballages…

Pour autant je salue les efforts de la marque  car je considère que quand les grandes entreprises s’engagent concrètement, elles emmènent leurs concurrents avec/malgré eux. Et surtout, par leur puissance d’achats, elles peuvent faire grandir des marchés émergents comme le bio ou les énergies renouvelables. Biensur les entreprises ne sont pas philanthropes, elles espèrent en tirer un bénéfice en termes de fidélisation des clients et d’amélioration de leur image, et après tout pourquoi pas ? C’est un cycle vertueux qui s’enclenche.

Il est de bon ton d’être sceptique sur ce type de démarche, personnellement je préfère voir le verre à moitié plein, optimiste que je suis !

 

C’est quand même pas de bol d’être le voisin de Green Marie ! 29 juin 2011

Filed under: mes états d'âme !,Tri des déchets — greenmarie @ 7:13
Tags: , , , ,

 C’est vrai ça, avant que j’arrive ils étaient tranquillous mes voisins avec leurs poubelles mal triées ! C’est que maintenant ils ont droit à des petits mots réguliers de ma part scotchés sur la porte ! Vous savez, des petits mots pénibles quand on n’en a vraiment rien à cirer des déchets à trier !! Du genre qui te font la morale, qui t’enguirlandent ou pire qui t’expliquent comment bien faire ! Et bien voilà, dans le rôle de la voisine re-lou, il y a moi !!! Jugez vous-mêmes sur les photos…

J’ai tout de même essayé la version soft : d’abord j’ai récupéré sur le site web de ma ville les consignes de tri et je les ai affichées. Ensuite, encore plus obsessionnelle la voisine, j’ai accroché une roulette mémo du tri donnée par éco-emballage ! Et j’ai même organisé un petit quizz dans le jardin commun avant l’apéro voisin, souvenez-vous je vous racontais tout cela .

Et vous ? Vous faites comme si de rien était et vous refermez vite vite la porte du local ou vous coincez vos voisins à la sortie de l’immeuble ?!

>>Mes billets sur le même sujet :

Dans la salle de bain, on trie aussi !

J’ai visité pour vous un centre de tri

Emballée par éco-emballages !

et retrouvez tous les billets en cliquant sur Tri dans les mots-clés à droite !

 

Ma mère est décroissante (même si elle ne le sait pas !) 12 juin 2011

Filed under: C malin !,C'est dit,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 1:17
Tags: , ,

 En ce moment je passe du temps chez ma mère et c’est l’occasion de retrouver des bribes de mon enfance : voyez sur la photo ces objets qu’on ne trouve plus dans les foyers modernes ! Lequel d’entre vous étale encore sa pâte à tarte préparée à la main ? hache son persil ou encore râpe son gruyère en tournant la petite manivelle ? qui met son sucre en poudre dans une boite tupperware ?  qui met sa salade dans la centrifugeuse ? qui fait encore ses yaourts dans la yaourtière ? A l’heure des pâtes à tarte toutes prêtes, du gruyère râpé en sachet, des herbes ciselées et séchées, de la salade en sachet et des centaines de références de yaourts dans les rayons des supermarchés, retrouver ces objets me fait d’abord un effet nostalgique ; mais ensuite, je me dis que ma mère est, sans le savoir, décroissante et ça, j’en suis fière ! 

Quand je lui ai parlé de mon idée de billet en lui en ai donné le titre, elle m’a regardée l’air inquisiteur et m’a demandé : « qu’est ce que tu vas encore raconter sur moi ???? » C’est qu’être décroissante n’est pas un gros mot ! Ce qualificatif a été donné à un mouvement d’individus qui font le choix de ne pas céder à la frénésie de consommation de nos sociétés capitalistes modernes. A l’achat compulsif, même bio, même équitable ; à la quête du toujours plus neuf, plus design, plus récent, ils préfèrent ne pas acheter ; mais plutôt réparer, recycler, réutiliser ce qu’ils ont déjà. Pas toujours facile d’ailleurs à l’heure où l’obsolescence des objets est programmée par les fabricants pour limiter leur durée de vie afin d’accélerer leur remplacement … et vous, vous êtes plutôt du genre à tout acheter neuf chez Ikéa, de la seconde main sur leboncoin.fr ou à garder ce que vous avez ???

 

Mes autres billets sur le même sujet :

– sur l’obsolescence programmée : la vidéo The Story of Stuff
 
 devenez les rois de la récup’ : https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/01/13/devenez-les-rois-de-la-recup

j’ai testé pour vous le vide-grenier

 

Le coup de g….. de Ken 10 juin 2011

Filed under: Politiquement (in)correct — greenmarie @ 2:32
Tags: ,