mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

L’imposture de Claude Allègre 3 mars 2010

Filed under: C'est dit — greenmarie @ 8:01
Tags: , , ,
Une fois n’est pas coutume, je vais relayer une polémique car je suis extrèmement agacée par Claude Allègre qui ne trouve rien de mieux pour faire parler de lui que de jouer avec le feu en proférant des contre-vérités. Le GIEC regroupe 95% des plus grands spécialistes mondiaux du climat ; et de nos jours on entend plus parler des climato-sceptiques que des travaux du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat.
Je ne prétends pas être une experte sur le sujet donc je vous donne à lire la réponse parue le 2 mars dans le Monde de Jean-Louis Feloux, ancien responsable des programmes d’observation de la Terre du CNES et ancien directeur des recherches océaniques de l’Ifremerdu, qui réfute de façon argumentée les assertions d’Allègre.
« Première assertion mensongère : « Imposture que d’affirmer qu’on peut prévoir, qu’on sait prévoir le climat qu’il fera dans un siècle. (…)On sait, au contraire, que la météo est imprévisible à plus de quatre jours, et parfois moins. » Elève Allègre, vous êtes recalé ! Vous confondez (mais vous le faites exprès, je n’en doute pas) la prévision météorologique et la projection climatique. Un médecin serait imprudent de prévoir votre disparition à court terme. Mais il lui est facile d’affirmer que dans un siècle vous ne serez plus des nôtres (moi non plus, d’ailleurs). De même, la prévision déterministe du temps météorologique trouve ses limites dans une fourchette de 4 à 15 jours, selon la latitude. Mais on peut prédire la prochaine glaciation, rythmée par les oscillations de l’orbite terrestre sous l’influence des autres astres du système solaire. Et on peut projeter la température moyenne au cours du siècle à venir, en extrapolant le bilan radiatif de la Terre sous l’influence d’un effet de serre accru – phénomène que les physiciens du siècle dernier comprenaient déjà mieux que vous ne faites mine de le faire – et en fonction de scénarios de comportement de nos sociétés, hélas trop optimistes (et vous aurez à répondre de votre minuscule rôle dans la fuite en avant que vous encouragez).

Deuxième mensonge : « affirmer que le changement climatique que l’on observe – sans savoir dans quel sens, finalement, il aura lieu – serait dû à un facteur unique : les teneurs en gaz carbonique de l’atmosphère ». Mensonge renforcé d’autres assertions non moins fielleuses :« incapacité (congénitale ?) des climatologues à maîtriser certaines méthodes statistiques »,« observations accréditant l’idée que le Soleil joue un rôle majeur ». Les climatologues parlent des gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone n’est que le plus important, mais n’ignorent ni le méthane, ni les oxydes d’azote, ni les CFC, et quelques autres, ni surtout la vapeur d’eau, dont le rôle d’amplification de l’effet de serre additionnel est fondamental. Mais ils soulignent que le long temps de résidence dans l’atmosphère du dioxyde de carbone, de l’ordre du siècle, en fait le problème numéro un. Ce que Claude Allègre feint d’ignorer.

Quant au changement climatique observé, il est « sans équivoque ». N’en déplaise à Claude Allègre, il n’y a pas de satellite climato-sceptique (non plus d’ailleurs que les autres systèmes d’observation). Au demeurant, les satellites, les flotteurs et les mouillages océaniques, les systèmes de mesure au sol, en avion ou en ballon, n’ont pas d’opinion : ils se bornent à observer et mesurer plus de vingt variables climatiques essentielles. Et ce qu’ils imagent et mesurent est « sans équivoque » : le niveau de l’océan s’élève d’un peu plus de 3 mm par an, à un rythme double de celui du XXe siècle ; les glaces de mer arctiques se réduisent en été comme peau de chagrin : plus de 5 millions de km2 disparus en trente ans ; le Groenland fond bien plus vite que prévu ; la déforestation ne ralentit pas, et elle compte pour 15 % des 10 milliards de tonnes de carbone déversés chaque année dans l’atmosphère, qui s’enrichit chaque année de 3 parties par million de CO2 ; le contenu thermique de l’océan augmente ; l’océan renferme un réchauffement global retardé qui viendra inexorablement s’ajouter à celui déjà enregistré ; l’acidité des océans s’accroît elle aussi, par suite de la dissolution du gaz carbonique en excédent dans l’atmosphère, au grand dam des organismes marins qui n’ont rien connu de tel au cours des derniers 25 millions d’années au moins.

(…)

Troisième mensonge : aucun climatologue ne prétend que le changement climatique serait le seul problème auquel l’humanité aurait à faire face. Les défis cumulés et interconnectés de l’énergie, de l’eau, de l’alimentation, de la démographie, sans parler des maladies émergentes ou de la prolifération nucléaire, sont bien réels, et le problème climatique ne fait qu’aggraver les conditions de leur solution, notamment pour les plus pauvres dont Claude Allègre prétend se faire le héraut. (…)

pour lire l’article en entier :

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/03/01/claude-allegre-en-finir-avec-l-imposture-par-jean-louis-fellous_1312676_3232.html

Publicités
 

Effet de serre, couche d’ozone, réchauffement climatique : faisons le point 2 janvier 2010

Faisons un petit jeu !

Qui peut m’expliquer la différence entre l’effet de serre, le réchauffement climatique et le trou dans la couche d’ozone ? Cette question va paraitre incongrue à des écocitoyens bien informés mais le fait est qu’il y a souvent des amalgames entre ces sujets.

tic tac tic tac tic tac tic tac tic tac

Bon allez je vais être sympa, je vais vous répondre !

L’effet de serre est un phénomène naturel, il régule la température autour de la Terre ; sans lui la Terre serait congélée à -18° !!!

Le réchauffement climatique n’a rien de naturel lui puisqu’il est provoqué par l’activité humaine, qui depuis un siècle produit démesurément de la chaleur, du CO2, et détruit parallèlement les ressources naturelles. Notamment les forêts, dont les arbres ont la capacité d’absorber le CO2 et sont de véritables puits de carbone. En détruisant la forêt, on accentue encore plus le phénomène de réchauffement. C’est que ces millions de tonnes de  CO2 s’accumulent d’année en année dans l’atmosphère, elles sont stockées ! Quand on sait qu’il faut 100 ans au CO2 pour disparaître, on comprend mieux pourquoi il y a urgence à freiner les émissions.

Le fameux trou dans la couche d’ozone, qui fut dans les années 80 l’un des premiers sujets à interpeller les citoyens du monde entier, n’a rien à voir avec le climat ; en effet, le rôle de la couche d’ozone est de filtrer les rayons du soleil. Sans cette couche de protection les rayons solaires sont très violents et dangeureux pour les hommes notamment or à certaines périodes de l’année elle connait des trous. Et si les principaux produits chimiques responsables de la destruction de l’ozone, les CFC présents dans les aérosols notamment, sont désormais interdits, ils ont parfois été remplacés pour des produits encore plus nocifs !

alors ça y est c’est plus clair ?! merci qui ? merci green Marie !  😉

 

Vivement 2010 ! 23 décembre 2009

Filed under: mes états d'âme ! — greenmarie @ 9:01
Tags: ,

Ouhlala j’écris moins de billets en ce moment !

Il y aurait plein de raisons légitimes : le rhume qui ramollit le cerveau, les fêtes de famille à préparer, les cadeaux à emballer, des fistons qui dorment peu, un travail à assurer dans la journée, la neige et le verglas qui rallongent les temps de transport … tout cela est vrai mais il y a aussi le fiasco de Copenhague qui coupe un peu les pattes, il faut bien l’avouer.

En même temps, quand on y pense c’était fou de croire que du premier coup, tous les politiques et les experts allaient se mettre d’accord ! C’était aussi fou que d’imaginer possible que plus de 130 pays se mettent autour de la table pour discuter du climat. Aujourd’hui tout le monde cherche des coupables : la Chine et les Etats-Unis, les européens désunis, le manque de leadership…

Ce qui me scotche le plus c’est que le sujet a été monté en épingle à outrance ces dernières semaines et que dès le lendemain il était relégué après les problèmes de santé d’un chanteur, lequel, aussi talentueux soit-il, ne devrait pas rivaliser avec l’avenir de la planète.

Alors Copenhague n’a t il été qu’un phénomène médiatique ? évidemment que non ; mais l’échec de ce sommet fait perdre un temps précieux à tous, conforte les écosceptiques et risque de démobiliser les citoyens.

Alors que proposer pour 2010 ? continuer sans relâche à faire de la pédagogie autour de soi, continuer à s’impliquer dans les enjeux environnementaux et sociaux, continuer à croire en l’utilité de nos démarches personnelles, à tenter de faire avancer la cause environnementale autour de soi – famille, amis, collègues, commerçants, voisins …-

Très belles fêtes de fin d’année à tous, ressourcez-vous,  et rendez-vous bientot pour une nouvelle année porteuse d’espoir !

 

Signez l’appel Copenhague 2009-ultimatum climatique 12 novembre 2009

Filed under: mes états d'âme ! — greenmarie @ 9:54
Tags: ,

 

http://www.copenhague-2009.com/

 

Yes, we can … 3 décembre 2008

Filed under: C'est dit — greenmarie @ 11:51
Tags: , ,

image-43 En tant que professionnelle de la profession (publicitaire – personne n’est parfait !) et citoyenne préoccupée par l’avenir de notre belle planète, je ne pouvais pas passer à côté de cette percutante initiative de Greenpeace : une campagne en deux temps (teasing comme on dit dans notre jargon) avec des affiches portant une illustration de Sarko et le slogan de campagne d’ Obama . L’UMP a du démentir qu’elle était à l’origine de cette campagne qui a fleuri à Paris sur les panneaux réservés aux élections prud’hommales et dans le métro.

Et deux jours plus tard, les affiches ont été recouvertes d’un  » Réduire de 30% nos émissions de gaz à effet de serre ? Yes, we must ! ». C’est pas une belle leçon de communication ça ?!

Au delà de la mécanique publicitaire, Greenpeace a souhaité alerter l’opinion publique de l’adoption imminente du paquet « climat-énergie » par l’Union Européenne ; la France en assure la Présidence en ce moment et l’association de défense de l’environnement reproche au chef de l’état français de laisser les pays s’engluer dans des considérations nationales qui ne permettent pas de trouver un consensus qui irait dans le sens de l’intérêt collectif et des impératifs de baisse des gaz à effet de serre, alors que la conférence des Nations Unis sur le climat bat son plein à Poznan.

Vous pouvez soutenir Greenpeace en faisant des dons en ligne ; il faut savoir que cette association est indépendante et ne souhaite pas recevoir de fonds de l’état ni de sponsors pour garder son indépendance…

http://www.greenpeace.org/france/