mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Qu’a t-il de plus le lait de chez nous ?! 16 septembre 2010

Filed under: Alimentation,Marques responsables — greenmarie @ 9:00
Tags: ,

Vous avez remarqué, maintenant sur la plupart des briques de lait il y a un message du genre Lait de France, Lait de chez nous, Lait d’ici, Lait des campagnes françaises, etc … on avait eu la campagne de Candia sur le lait des montagne du Massif Central, maintenant tous les distributeurs de lait se mettent au communautarisme national ! Je suppose que ça marche et que les consommateurs-citoyens veulent aider les producteurs qu’ils voient en colère à la TV … si j’ai bien tout compris, ils souffrent de la variation des prix du lait dont la régulation n’est plus assurée par l’union européenne.

J’ai donc cherché à en savoir plus en faisant appel à Christophe, mon expert en lait de vache. Voici ce qu’il me dit  » Le lait d’ici est une campagne de comm’ lancée par les producteurs de la filière lait pour faire la promo du lait français et en concurrence du lait allemand vendu moins cher. En clair cette campagne affiche un litre de lait qui aura parcouru en moyenne moins de 330 km entre le producteur et le supermarché, du lait local qui pourra concurrencer les laits premier prix. Le site web promeut un lait citoyen, écologique, de qualité et économique ; en prime vous deviendrez friend avec une vache sur facebook !

En dehors de ce circuit, sachez que les bassins de production de lait sont 1/ la Bretagne-Pays de Loire-Normandie 2/ Franche Comté, Lorraine, Nord Pas de Calais 3/ Auvergne … c’est à dire pas tout près des bassins de consommation que sont les grandes villes.

Comment savoir d’ou vient le lait que j’achète ?  » Il suffit de lire le macaron ovale sur le paquet. Il porte le n° de département + N° commune où se situe la laiterie mais à ce macaron devrait disparaître dans les mois à venir car la traçabilité n’est pas toujours souhaitée par le vendeur final. »

Publicités
 

J’ai trouvé du lait bio en brique ! 14 juillet 2009

Filed under: Alimentation,c bon, c beau, c bio,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 7:34
Tags: , ,

Image 2 La question du lait bio en bouteille plastique versus du lait pas bio en brique serait elle enfin résolue ?

En tout cas, pour moi, oui ! Lactel a sorti des briques de lait bio … le dilemme est donc terminé.

Souvenez vous : d’un côté la volonté de préserver les vaches et sa santé avec du lait bio mais en ayant conscience que les bouteilles en plastique peu biodégradables mais recyclables (une seule fois cela dit) sont fabriquées à l’aide de pétrole, de l’autre du lait normal sans garantie sur la nourriture et le traitement des vaches mais dans un emballage Tetra Pack réalisé à 75% en carton donc biodégradable et recyclable (avec un cycle de recyclage plus long). En effet, une brique génère 33% de C02 en moins tout au long de son cycle de vie qu’une bouteille en plastique et 75% en moins qu’une bouteille en verre.

Cela dit la question reste entière : pourquoi la plupart des laits bios sont ils vendus en bouteilles plastique ? J’avance une hypothèse personnelle, non vérifiée : peut être parce que la lait bio est un peu plus cher, donc plus accessible pour les classes sociales aisées qui préfèrent des emballages plus pratiques ??? si quelqu’un à la réponse …

Pour trouver du lait bio en brique, petit tour de piste : j’ai trouvé le Lactel en magasin chez Auchan, mais pas sur auchan-direct.fr, ni Ooshop, ni Houra mais du coup j’ai déniché du lait bio Casino en brique sur telemarket.fr (perso, je les boycotte depuis leurs pubs racoleuses) !

Petit ajout une semaine plus tard car je viens de tomber sur une pub pour le BioLait de Candia qui vient de sortir en brique également ; une lectrice nous dit que l’on trouve sans souci des briques de lait bio en magasin bios, j’en ai aussi trouvé chez Botanic. Maintenant on a le choix

Je vous remets mes deux billets sur les emballages Tetra Pack et sur le lait solidaire Candia.

 

Le commerce équitable à la française 9 janvier 2009

image-3En faisant mes courses au rayon lait, je suis tombée sur une brique de Candia qui disait : Oui aux petits producteurs de lait ! Candia, un lait solidaire issu d’exploitations familiales du Massif Central.


Déjà que j’avais un dilemme entre acheter du lait bio qui est toujours en bouteille plastique ou du lait normal en brique cartonnée qui génère moins de CO2 (cf mon billet C’est quoi cette bouteille de lait ?) … et voilà que maintenant le commerce équitable à la française m’apportait une troisième voie !!! Que croyez-vous que je fis ? Je pris les deux pardi !

De quoi s’agit-il ? Candia souhaite renforcer son soutien aux petites exploitations de producteurs de lait des zones reculées du Massif Central, du Mont Pilat et du Forez menacées de disparition, en leur garantissant un rémunération juste. C’est le principe du commerce équitable.  » En consommant de lait, vous permettez à ces petits producteurs de financer le développement de leur exploitation vers une agriculture biologique. Vous contribuez ainsi  à valoriser la qualité de leur lait et à sauvegarder les ressources et l’équilibre naturel de nos montagnes. »

Si on se résume, on a : du lait de qualité, du commerce équitable, un soutien économique aux zones rurales françaises reculées, un emballage  respectueux de l’environnement  ; ça fait plein de bonnes raisons de l’acheter non ?

http://www.ouiauxpetitsproducteurs.fr

 

Manger moins de viande fait (beaucoup) de bien à la planète 4 janvier 2009

Disons les choses très simplement :  manger trop de viande est mauvais pour la santé (maladies cardio-vasculaires, cholestérol, diabète, obésité…) et mauvais pour l’environnement.

En effet l’élevage intensif est une « aberration » qui produit des dégâts considérables sur l’environnement et porte une responsabilité importante dans le dérèglement climatique :

> le méthane rejeté par les bovins et les ovins (leurs pets et rots quoi!) représente 37% de la quantité totale de méthane générée par les activités humaines, or le méthane est un puissant gaz à effet de serre – 23 fois plus puissant que le CO2 même s’il reste moins longtemps dans l’atmosphère : 25 ans au lieu de 100 tout de même –

> l’épendage et le stockage du fumier génère des émissions d’oxyde nitreux, le plus puissant des gaz à effet de serre

> un repas avec viande et produits laitiers équivaut, en émissions de gaz à effet de serre, à 4578 km parcourus en voiture contre 629 pour un repas sans produits carnés ni laitiers. L’élevage est de fait responsable de 18% des émissions totales de gaz à effet de serre, d’avantage que les transports.*

> il faut 7 kilos de céréales pour produire un seul kilo de viande de boeuf (40% des céréales cultivées dans le monde servent à nourrir le bétail)

> la production de viande capte en outre des ressources considérables en terres (70% des terres autrefois boisées d’Amérique du Sud sont aujourd’hui consacrées à l’élevage) et en eau (9% des quantités d’eau douce mondiales)

> pollution des eaux, érosion des sols, perte de biodiversité …

n’en jetez plus, c’est édifiant !

Malheureusement, même si la consommation de viande par habitant dans les pays dits développés  stagne à 80 kg par an, la demande des pays émergents croit de telle sorte que le production de viande devra doubler d’ici 2050 pour nourrir tout le monde au rythme actuel ! Ce qui causera des dégâts environnementaux gigantesques. Les réflexions politiques vont raisonnablement vers la baisse de production de viande dans les pays développés, en parallèle des recherches en cours ont permis notamment de limiter la production de méthane des ruminants en intégrant de l’huile de lin dans leur alimentation.

Difficile de changer son alimentation et de devenir végétarien, ou encore de se passer de lait (surtout quand on a des enfants) mais pour ceux qui sont soucieux de préserver les ressources de la planète, souvenez-vous que chaque repas pris sans protéines animales est une petite victoire ! D’ailleurs, vous ne serez pas seul, le nombre de végétarien augmente tout comme les journées sans viande. A minima, essayez de ne manger de la viande qu’une fois par jour.

* selon l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Source Le Monde du 23/12/09.

 

« Papa, c’est quoi cette bouteille de lait ? » 8 décembre 2008

image-46« Papa, comment on fait les bébés ? » Vous vous souvenez de cette pub rigolote ? Voici la réponse que je vous suggère à la première question : « Tu vois cette bouteille de lait est en plastique et du coup elle est plus polluante qu’une brique en carton !  » En effet les briques que nous connaissons pour le lait mais aussi les jus de fruits sont composées de 75% de carton, et une brique génère tout au long de son cycle de vie 33% de CO2 de moins qu’une bouteille en plastique et 75% qu’une bouteille en verre ; étonnant , non ?

L’industriel Tetra Pack s’est allié au WWF dans une démarche de développement durable rigoureuse pour que notamment le bois utilisé et transformé en carton provienne de forêts gérées durablement et certifiées. Mais l’entreprise a décidé d’agir également dans son fonctionnement : siège social 100% vert, électricité « verte », rationnalisation des transports … plein de bonnes raisons pour adopter les briques en carton, non ?

Pour en savoir plus et calculer l’empreinte en CO2 de vos achats de lait et jus de fruits : www.cartonpourlaterre.com