mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Pourquoi la France a-t-elle sabordé sa révolution verte ? 21 avril 2011

Filed under: C'est dit,Politiquement (in)correct — greenmarie @ 8:21
Tags: ,

En pleine période de lancement de campagne présidentielle et au moment où Nicolas Hulot se lance dans la bataille pour essayer de faire bouger, une fois encore, les lignes chez des politiques qui décidément ont la mémoire courte et les engagements opportunistes, il m’a semblé intéressant de vous faire partager cet article paru dans le Télérama du 6 avril dernier. De quoi se rafraîchir la mémoire et reconstituer un feuilleton qui montre comment les politiques ont détricoté le Grenelle de l’Environnement et comment celui qui en était l’instigateur a retourné sa veste en même temps que les résultats électoraux. Eclairant.

« Quatre ans après son lancement en grandes pompes, la France a sabordé sa révolution verte. Est-ce la faute de la crise économique ? Ou des hommes politiques et des lobbys de l’énergie, qui s’ingénient depuis quatre ans à vider le Grenelle de sa substance ? »

Par un savant jeu de forces géologiques et politiques, un tsunami au Japon peut déclencher une vague verte en Allemagne. En France ? On est prémuni. Aussi bien des nuages radioactifs que des ébullitions écologistes. Naguère, pourtant, la France crut vivre une révolution écologique, un tournant majeur, la refonte totale de son mode de pensée, la dénucléarisation de son bel esprit. On appela cet épisode lointain le Grenelle de l’environnement.

“Le temps de l’action est venu” Nicolas Sarkozy.

Rappelons-nous : ce jeudi 25 octobre 2007, à l’Elysée, lors de son discours de présentation du Grenelle de l’environnement, Nicolas Sarkozy s’enflamme : « Je veux que le Grenelle soit l’acte fondateur d’une nouvelle politique, d’un New Deal écologique en France, en Europe et dans le monde ! » Chantal Jouanno, qui a écrit le discours, jubile. Nicolas Hulot, première étincelle du Grenelle avec son fameux Pacte écologique, crépite de joie. Les ONG n’osent y croire. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, Al Gore et Wangari Maathai, les deux Prix Nobel de la paix, sont venus et écoutent ce président tout neuf qui prétend bouleverser la France et le monde : « Le temps de l’action est venu, continue Sarkozy. C’est bien à une révolution que nous invite ce Grenelle de l’environnement, une révolution dans nos façons de penser, dans nos façons de décider, une révolution dans nos comportements, dans nos politiques, dans nos objectifs et dans nos critères ! »

Hachis de mesurettes

Quatre ans plus tard, il faut admettre que le président de la République n’a pas menti. Au moins d’un point de vue mathématique. Si l’on considère qu’une révolution est un tour sur soi-même avec une arrivée au point de départ, le Grenelle est en effet une révolution. »

lire la suite

Auteur : Nicolas Delesalle

 

Donnez une heure, un jour, un week end ou plus à la nature : devenez écovolontaire 12 mai 2010

La Fondation Nicolas Hulot avec l’association A Pas de Loup vient de mettre en place un site qui permet à une vingtaine d’associations de proposer de façon mutualisée des actions ponctuelles pour la protection de la biodiversité partout en France comme : accueil et soin d’animaux, suivi et protection des espèces, entretien d’espaces naturels, écoconstruction… et cela sans avoir de compétences spécifiques.

Ce type d’actions bénévoles est une excellente réponse pour ceux qui veulent agir, se rendre utiles à la protection de la nature et qui ne savent pas forcément par quoi commencer ! Et chacun en tirera des bénéfices car les actions proposées permettent de mieux découvrir sa région et son écosystème, de bénéficier d’un partage de savoir des spécialistes de la nature, et de vivre des moments de rencontres et de convivialité.

Que ce soit pour un week end, ou une période de vacances, rendez vous sur le site et sélectionnez le temps dont vous disposez, la région où vous habitez, et une liste d’actions correspondantes vous sera proposée. Le must : organiser soi-même une action à faire partager !

Etudiants, retraités, actifs, jeunes et moins jeunes, seul, en couple ou en famille, écovolontaires de tous les pays unissez-vous* !

http://www.jagispourlanature.org/

*expression librement adaptée d’un certain K.Marx 😉

 

Nicolas Hulot dans GQ : le fond et la forme 14 septembre 2009

Image 3Nicolas Hulot en couverture de GQ (le magazine des hommes esthètes et hype) c’est extrêmement surprenant, un peu le mariage de la carpe et du lapin voyez et en même temps dans mon couple par exemple, mon chéri ce serait GQ et moi Nicolas Hulot, donc ça marche pas mal ensemble finalement ! Tout ça pour dire quoi ? et bien que quand j’ai vu le numéro de septembre, je l’ai acheté tout de suite, je l’ai lu et après seulement je l’ai filé à monsieur des fois qu’il épouserait (aussi) ma cause …

Mais surtout, et c’est tout l’objet de ce post, ce qui m’a frappé c’est le paradoxe entre les photos façon mode de Nicolas Hulot (pas mal du tout !) et la profondeur de son discours et de son engagement. Il n’y a aucune coquetterie dans son message, au contraire il se radicalise. Son propos dépasse aujourd’hui largement la cause environnementale pour prendre en compte la dimension sociale des maux dont l’humanité entière souffre. S’il convient que les choses bougent ces dernières années, il constate aussi que « ce qu’on fait pour le développement durable nous donne le sentiment d’avoir traité le problème. Mais de simples aménagements ne suffisent pas. Chacun doit incarner le changement qu’il veut voir naître. » Il prône un renoncement inéluctable à un certain mode de vie , « sans révolution culturelle, les choses vont se réguler de gré ou de force. Ce qu’on va libérer en addictions, en névroses, on va le retrouver en humain, en relationnel, on va se retrouver soi-même. (…) Aujourd’hui on préfère l’objet à l’autre. (…) Notre société crée de la frustration parce qu’elle crée tous les matins de nouveaux désirs dont on se passait la veille. » Il estime que les signaux sont rouge vifs, « la réalité physique du monde ne nous permet pas de continuer. Une croissance infinie dans un monde fini, il faut être économiste ou fou pour y croire ».

L’article qui suit l’interview retrace les 7 vies de celui qui est présenté aujourd’hui comme un des lobbyistes les plus puissants de France (son pacte écologique a fait bouger les lignes de la dernière campagne présidentielle, la taxe carbone c’est lui) ; mieux encore, pour le journaliste, Nicolas Hulot serait « en train de dessiner ce que sera peut être l’homme politique de demain : issu de la société civile, sans parti ni étiquette, expert ès medias, hésitant quand il s’agit du pouvoir, conseiller plus que dirigeant. »

Voilà pourquoi le magazine GQ a choisi de le mettre en couverture, et je leur laisse le mot de la fin « Après s’il veut bien mettre une chemise digne de ce nom, on  n’est pas contre … »

Rendez-vous le 19 octobre, pour la sortie en salle du  Syndrome du Titanic.

http://www.fondation-nicolas-hulot.org/

http://www.menstyle.fr/magazine/a_la_une/articles/090826-gq-n19–septembre-2009.aspx

 

Faire des économies d’énergie pour faire des économies tout court ! 12 mars 2009

Filed under: Les bonnes pratiques — greenmarie @ 8:30
Tags: , , , , ,

La Fondation Nicolas Hulot poursuit son travail de pédagogie avec cette fois-ci, en partenariat avec l’Ademe, un guide destiné à aider les familles à maîtriser les énergies de la maison pour préserver la planète biensûr mais aussi et surtout faire des économies sonnantes et trébuchantes ! ( C’est malheureusement souvent l’argument financier qui prime mais après tout l’impact est doublement positif.)

 

On trouve dans ce guide de bons conseils pour équiper la maison et bien utiliser les équipements existants : chauffage, éclairage, eau, mais aussi déplacements. Il y a un comparatif entre 2 familles ayant des modes de vie très différents, la différence est édifiante notamment quand on voit que gaspiller coûte très cher !

 

image-31  image-42

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai choisi un focus sur les transports :

« Le saviez-vous ? la moitié de trajets quotidiens font moins de 3 km ! Pour les petits trajets; essayons d’adopter les transports en commun, le vélo ou la marche »

Vous pouvez calculer avec la calculette éco-déplacements le coût de vos trajets domicile-travail par type de transport sur : www2.ademe.fr/calculette-eco-deplacements/

… et pour vos trajets longue distance, vous pouvez comparer en plus du prix,  les émissions de CO2 entre l’avion et le train sur : ecocomparateur.voyages-sncf.com/

 

et pour télécharger le guide, c’est par ici  : http://www.defipourlaterre.org/outils/guide-eco-fnh

 

Tri du papier au bureau (2) 26 février 2009

Filed under: au bureau,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 6:00
Tags: , , , ,

image-13 Devant l’afflux de question et le nombre de visites important sur mon premier billet, je vais compléter l’information sur le tri du papier au bureau.

1 – Tout d’abord, je conseille de bien préparer son projet avant de le soumettre à la Direction de son entreprise car si tout le monde trouve à priori ce type de démarche positive en revanche si la proposition est mal ficelée personne ne vous aidera ; par nature les collaborateurs sont rétifs au changement…

Il faut commencer par estimer le volume de papier jeté par semaine (les services généraux le savent sinon il faut aller constater soi même le remplissage des containers !), puis contacter sa mairie pour voir quelles pratiques sont mises en place avec les entreprises, si pas de possibilités de ce côté là, trouver un ou deux prestataires ou associations locales et leur faire faire un devis. Ensuite faire un audit des poubelles existantes dans l’entreprise, faut il en ajouter de grandes à disposer par groupe de salariés qui ne recueilleront que des papiers ou bien des poubelles à double bac pour tout le monde ? pour des raisons de confidentialité il faut prévoir une broyeuse à documents pour les services comme les RH, compta, gestion, etc…

 

image-232 – Une fois le dispositif mis en place il faut communiquer en interne sur le sujet et mon conseil c’est d’opter pour un ton sympathique, convivial voire humoristique car beaucoup de salariés râlent d’avoir à se lever de leur chaise pour jeter des papiers ! et oui c’est triste … Il faut mettre des affichettes sur les poubelles dédiées au papier/carton/enveloppes/magazines/journaux (voire cannettes, …) et envoyer un mail ou faire des affiches pour expliquer la démarche. De mon côté j’avais joué la carte de la pédagogie en reprenant des chiffres donnés par l’ademe, ça donnait à peu près ceci :  « Le saviez vous ?  un salarié utilise l’équivalent d’un arbre par an en papier. Voici quelques bonnes pratiques à observer : imprimer en recto verso, réutiliser les papiers imprimés en brouillon, fournir les documents aux clients sur une clé USB plutot qu’en impressions,… « . Je donne souvent le conseil de consulter le Petit Livre Vert de Nicolas Hulot et le site de l’ademe pour récupérer les bons conseils.

 

3 – Enfin cette démarche est à coupler avec une diminution de l’utilisation du papier car le recycler c’est bien mais ne pas en utiliser c’est mieux ! Pour cela il y a des trucs comme ne pas mettre à disposition les ramettes de papier auprès des collaborateurs qui ont souvent l’impression que c’est une denrée inépuisable. Ce travail peut vous amener à communiquer sur les économies d’énergies (éteindre la lumière en quittant les toilettes, salles de réunion ou bureau le soir), utilisation des gobelets à limiter (se doter d’un mug, un verre ou d’une petite bouteille à remplir à la fontaine), … 

bref une fois lancé, on n’a plus envie de s’arrêter ! Il est important d’être identifié en interne comme la personne qui est responsable de la mise en place du tri mais je redoute toujours les collègues qui vous disent à chaque fois qu’ils vous croisent : j’ai pensé à toi j’ai jeté mes documents dans la poubelle du tri ! Je réponds souvent : ce n’est pas à moi qu’il faut penser mais à la planète, à  nos enfants !!!

 

Pour finir, je vous conseille de mettre en place une boite à idée ou une adresse mail à disposition des collaborateurs pour qu’ils puissent exprimer leurs idées d’optimisation, leurs remarques, leurs suggestions ; plus on est participatif plus c’est facile de faire adhérer l’ensemble des collaborateurs.

 

Cadeaux de Noël pour les enfants : joignons l’utile à l’agréable ! 21 décembre 2008

Filed under: Les bonnes pratiques — greenmarie @ 11:33
Tags: , , ,

image-33    image-410 image-26

 

 

 

Comme j’ai déjà commencé ma série de Noël(s) familiaux, je peux vous livrer  quelques idées de cadeaux pour enfants que j’ai expérimentées :

– la console Nintendo DS est incontournable ? offrez les jeux associés à la console qui ont du sens : jeux Planète Nature en partenariat avec le WWF, les petits aventuriers partiront « Au secours de l’Ile tropicale » et « Au secours des animaux marins ».

http://www.amazon.fr/Planète-nature-secours-animaux-marins/dp/B001FDW9TG/ref=pd_bxgy_vg_img_b

– adoptez (symboliquement) un ours polaire avec le WWF et recevez votre kit d’adoption composé d’une belle peluche, d’un poster, d’un dépliant et d’un certificat d’adoption

http://ourspolaire.wwf.fr/?utm_source=wwf&utm_medium=homepage

– de jolis vêtements en coton bio sur www.brindilles.fr

– et pour un peu de pédagogie : le petit Livre vert pour la Terre de la Fondation Nicolas Hulot

http://www.fondation-nicolas-hulot.org/boutique/boutique.php

 

Pour un Noël vert 19 décembre 2008

Filed under: Les bonnes pratiques — greenmarie @ 12:30
Tags: , , , ,

image-52

Une fois encore la fondation Nicolas Hulot a créé un site très pratique qui recense toutes les bonnes pratiques à adopter pour Noël : cadeaux, emballages, sapin, décoration, mode de transport.

http://www.defipourlaterre.org/noel/

Je rajoute à mon billet deux choses :

– le commentaire de Rozenn :

 » Intéressant ! Y a aussi plein de choses sur : http://www.goodplanetconso.org/dossier_noel.pdf

Bonnes fêtes de fin d’année ;-) Rozenn »

et un JOYEUX NOEL A TOUS MES LECTEURS !!