mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Un comparateur de performance énergétique pour votre électroménager 4 novembre 2008

Filed under: Les bonnes pratiques — greenmarie @ 4:38
Tags: , , ,

Voilà un site à mettre dans ses favoris : www.guide-topten.com

« Etabli par le WWF-France et l’association de consommateur CLCV, ce comparateur d’achat permet de connaitre les produits (réfrigérateurs, lave-vaisselle, congélateurs…) les moins nuisibles pour l’environnement, les plus économes en énergie, les plus faciles à utiliser et qui affichent les meilleurs rapports qualité-prix. Il prend en compte le coût total d’un appareil sur l’ensemble de sa vie, son indice énergétique, sa consommation d’eau, etc… » Source : Le Point du 30 octobre 2008

Pour le high tech, pas de site équivalent mais deux références quand même : www.eu-energystar.org/fr pour savoir si un produit est économe en énergie , qu’il soit en veille ou en fonctionnement ; et www.epeat.net pour évaluer les performances énergétiques et écologiques des ordinateurs personnels.

 

Combien ça pollue ? 2 novembre 2008

A l’instar des étiquettes de performance énergétique sur l’électroménager dit « blanc », les transactions immobilières doivent être assorties d’un diagnostic énergétique à remettre à l’acheteur par le vendeur du bien ; ces informations sont indicatives bien qu’obligatoires mais l’on peut s’attendre à ce que dans les prochaines années ce type de critères entrent en ligne de compte dans la valorisation des biens immobiliers (pour info, sur Paris les logements sont le plus souvent classés en E, F, ou G ; les A et B ne peuvent techniquement pas être atteints à Paris).

Dans un esprit similaire, les produits de consommation courante auront à afficher leur impact écologique en termes de CO2 émis – calculé sur tout le cycle de vie du produit, de la fabrication, au transport et au recyclage – à partir de 2011 ( la mesure n’a été pour l’instant appliquée qu’aux voitures, le gouvernement ayant eu à faire face à une levée de boucliers des industriels). A noter, que l’enseigne Casino est pionnière sur le sujet et proposera d’ici la fin de l’année l’indice carbone d’une centaine de ses produits.

A titre d’exemple, Je vous restitue un exercice réalisé par le magazine Le Point de cette semaine : les équivalences d’émission de gaz à effet de serre nécessaires pour produire, fabriquer et acheminer jusqu’au consommateur un kilo de :

Fruits et légumes de saison = 0 à 1 g. de CO2 ; Lait, yaourt = 1 à 1,5 g. de CO2 ; Volaille = 2 g. de CO2; Viande de porc et charcuterie : 4 à 5 g. de CO2 ; Produits de la mer = 5 à 7 g. de CO2 ; Fromages = 10 g. de CO2 ; Viande rouge = entre 25 et 30 g. de CO2

J’ai dans l’idée qu’il va falloir devenir végétariens pour s’en sortir et si possible Locavore* … !

* qui consomme les fruits et légumes de saison locaux.