mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Les composés organiques volatils bientôt étiquetés 27 avril 2011

  • L’air intérieur de nos maisons et bureaux est plus pollué que l’air extérieur. La majorité des polluants domestiques est issue de l’industrie chimique, ils sont appelés Composés Organiques Volatiles et comprennent des substances aussi dangereuses que leur orthographe est obscure : formaldéhydes, benzène, actéaldhéhydes, trichloréthylène, éthers de glycol, phtalates mais aussi allergènes de chien et de chat entre autres.
  • D’où viennent-ils ? 

– des colles, peintures, vernis de nos meubles et revêtements des sols et murs,
– des parfums d’ambiance, aérosols, bougies, encens,
– de la fumée du tabac, du monoxyde de carbone,
– des produits d’entretien et les produits d’hygiène (surtout en spray),
– …

  • Que faire pour ne pas être exposés ? Aérer souvent biensûr et limiter les sources de pollution. Je suis par exemple toujours surprise de voir chez les uns et les autres des produits d’entretien ultra puissants qui nettoieraient une maison ravagée par un troupeau d’éléphants ! Mais pour une salissure normale, un peu d’huile de coude et des produits basiques suffisent : produit vaisselle, savon noir, citron, savon de Marseille, bicarbonate de soude, eau bouillante, etc. La pollution générée par ces produits est nocive pour les habitants de la maison et surtout pour les enfants qui n’ont pas la capacité des adultes à éliminer ces substances chimiques mais ils polluent aussi les rivières et les sols une fois évacués … Ces substances s’ajoutent et se mélangent, elles provoquent maux de tête, vertiges, nausées et cancers dans le pire des cas.
  • Ce qui est en train de changer :

« Tous les composés organiques volatils (COV) ayant des effets sur la santé vont bientôt faire l’objet d’un étiquetage spécial. Dès le 1er janvier 2012, les produits de construction et d’ameublement ainsi que les revêtements de sol et muraux, les peintures  et les vernis devront mentionner leurs émissions de COV. Cette mesure devrait être étendue en 2013 aux produits d’entretien, désodorisants et équipements électroniques. »*

Mes billets sur les mêmes sujets :

Lire mon précédent billet sur la pollution de l’air intérieur

Lire mon billet sur les produits d’entretien écologiques

Lire mon billet sur les peintures et colles biologiques

>> Le site de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé sur la pollution de l’air intérieur : http://www.prevention-maison.fr/

* Source : article dans 20 minutes du 21 avril 2011 

 

J’ai testé pour vous la lessive écologique 16 octobre 2009

Filed under: c bon, c beau, c bio,C'est dit — greenmarie @ 7:09
Tags: ,

SNC15448 Ceux qui suivent ce blog savent que je suis souvent contente de ce que j’essaie (certains me reprochent parfois de trop me laisser emballer par le marketing, c’est parfois vrai d’ailleurs), et bien là j’inaugure une série de billets sur les produits qui m’ont déçus.

La lessive dite écologique en fait partie. Que ce soit celle de Monoprix Vert, de l’Arbre Vert ou Le Chat ecoefficacité, d’une manière générale je trouve que le linge n’est pas super propre et qu’il ne sent pas très bon … enfin sauf pour le Chat ecoefficacité dont l’odeur de propre est tellement forte qu’elle pique le nez et parait suspecte. Pourtant sur l’étiquette tout parait nickel « 100% tensioactifs d’origine végétale, biodégradables et efficace en eau froide » ;

mais c’était sans compter sur la vigilance de l’Observatoire Indépendant de la Publicité qui a qualifié la publicité du Chat de pire cas avéré de greenwashing en février dernier. Leur critique se base notamment sur le fait qu’aucun label écologique ne légitime ces arguments écologiques ; or si aucune lessive ne peut se prétendre écologique, elles le sont plus ou moins, ce que l’on peut dire c’est que celles portant le label européen sur les moins polluantes. Alors on guette la petite fleur d’étoiles sur les emballages !

 

J’ai testé pour vous : le savon noir 25 juin 2009

Filed under: C malin !,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 8:44
Tags: , ,

Image 2 Image 3

Ca fait longtemps que j’avais envie de tester les recettes de nos grands-mères pour récurer la maison, depuis que j’ai vu pour la première fois l’émission « C’est du propre ! » sur M6 pour être franche !!!

Je n’ai toujours pas essayé le vinaigre blanc ni le bicarbonate de soude mais j’ai testé avec plaisir le savon noir liquide. Faut dire que l’argumentaire sur le flacon était imparable : Nettoyant naturel multi-usages « de la maison au jardin » ; sans solvant, sans colorant, sans conservateur, 100% naturel, biodégradable, fabriqué en France, respectueux de l’ environnement.

Jugez plutôt ce produit miracle très ancien, aux propriétés nettoyantes, dégraissantes  et détachantes, fabriqué à partir d’eau de cendre (la potasse) et d’huile (de lin, d’olive, en d’autres encore) :

– dans la maison nettoie tout du sol au plafond : sols, taches de graisse, de goudron, vitres, linge (dans la machine à laver comme une lessive classique) , hôte, friteuse, …

– shampooing domestique pour les animaux,

– pour les travaux artistiques : entretien des pinceaux, taches de peinture, …

– dans le jardin, à diluer et pulvériser sur les plantes pour éloigner les pucerons

Je l’ai essayé pour les vitres (sans rinçage), les sols et le linge (en machine). C’était nickel et le linge était doux, en plus j’aime beaucoup le léger parfum qui sent le propre sans piquer le nez !

et tout cela ma bonne dame, pour la modique somme de 7 € pour un litre de produit !

J’ai trouvé mon flacon de savon noir liquide à l’huile d’olive de Marius Fabre, savonneur depuis 1900, chez Botanica www.marius-fabre.fr mais il y a la marque Briochin aussi http://www.lebriochin.com/