mon oeil sur la planète

le blog écolo et responsable qui ne se prend pas au sérieux !

Les 5 choses à savoir sur … le bio 11 octobre 2011

Vous avez plébiscité la nouvelle rubrique sur « les 10 réflexes à adopter », voici « les 5 choses à savoir sur… » !

1 – Bio ne veut pas forcément dire écologique ! Ce sont deux notions qui se recoupent mais ne s’équivalent pas : la culture ou la fabrication d’un produit bio est indéniablement plus respectueuse de l’environnement (moins ou pas de pesticides, pas d’OGM, pas de résidus dans la nature, etc) mais le bilan carbone d’un produit bio peut être plus élevé qu’un conventionel surtout s’il est importé d’un pays lointain. Le tiercé gagnant : bio, local et de saison !

2 – Les produits frais bio ont plus de goût, d’antioxydants, de polyphénols, d’omégas 3, de zinc, de fer et moins (voire pas) de pesticides… mais pas de valeur nutritionnelle supérieure à la culture conventionnelle. Consommer bio c’est meilleur pour la santé et surtout pour l’environnement !

3- La définition du bio est différente selon le type de produit concerné :
> dans les cosmétiques, c’est l’absence de perturbateurs endocriniens, une majorité d’ingrédients d’origine naturelle, des ingrédients issus de l’agriculture biologique. Regardez bien les étiquettes et surtout les labels comme EcoCert car tous les produits cosmétiques bios ne s’équivalent pas.
> pour la viande ou le lait, c’est l’absence d’antibiotique et d’hormones et le respect des conditions de vie des animaux.
> pour les fruits et légumes, c’est l’absence de pesticides et d’OGM
> pour le coton, c’est l’absence de pesticides, etc…
Traquez les labels bio ou AB, ils sont fiables et correspondent à des cahiers des charges drastiques.

4 – L’agriculture biologique française est très en retard par rapport à ses voisins européens, elle pointe au 20ème rang. Moins de 3% de surfaces sont destinées au bio mais les conversions des agriculteurs sont exponentielles (près de 20 000 exploitations en 2010 , c’est 50% de plus qu’en 2008). Du coup on importe entre 40% et 60% des produits bios (surtout fruits et légumes).

5- On peut trouver des produits bios partout désormais, les références dans les grandes surfaces se sont multipliées et deviennent des arguments pour les enseignes ; par ailleurs cet engouement qui génère une croissance annuelle de 10% (même si les achats des français en bio ne représentent encore que 1,5% de leurs dépenses), permet de soutenir la filière et à terme de faire baisser les prix. On trouve aussi du bio à pas cher désormais.

Ca y est, vous maîtrisez vos basiques sur le bio ? Alors, à vous de jouer ! Consommer bio est un acte engagé autant que salutaire pour vous et notre environnement …

  • Mes billets sur le même sujet (et tous les billets en cliquant sur Bio dans les mots-clés à droite)

https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/09/03/les-produits-bios-sont-ils-meilleurs-pour-la-sante/
https://monoeilsurlaplanete.wordpress.com/2009/06/01/la-france-tres-tres-en-retard-sur-le-bio/

Publicités
 

The Body Shop : l’enseigne pionnière qui a montré le chemin 18 novembre 2010

 

Créée en 1976, l’enseigne anglaise de cosmétiques The Body Shop est très souvent citée comme l’entreprise pionnière en matière de développement durable. Femme de convictions, sa créatrice Anita Roddick, a trouvé la clé du succès et de l’harmonie avec ses idéaux en misant sur quelques idées simples : proposer des produits naturels issus du commerce équitable.

Le succès a été très rapide ; le concept a trouvé un écho très vite sans avoir de publicité à faire ; prenant ainsi le contre-pied d’un secteur qui mise tout sur le marketing avec forces promesses mensongères de rajeunissement., The Body Shop faisait alors plutôt campagne sur l’estime de soi  (préparant le terrain à la marque Dove des années plus tard).

Les engagements de la marque :

– pas de tests sur les animaux

– refus de la publicité mensongère, dénonciation des stéréotypes de beauté (minceur, visage jeune et lisse)

– transparence dans la gestion et la gouvernance de l’entreprise avec l’édition, avant tout le monde,  d’un bilan écologique, éthique et social

– fonder une relation durable de valeurs, et pas seulement commerciale, avec son public

– politique environnementale et architecture écologique dans les magasins : matériel d’aménagement, sacs de caisses en papier recyclé, encres végétales,

– …

L’enseigne a été rachetée par L’Oréal en 2006 avec le pari que l’enseigne ferait des émules dans ce grand groupe … il semblerait qu’il n’en soit rien malheureusement.

Quoi qu’il en soit, je continue à me fournir chez The Body Shop, d’abord parce que je suis fan de leurs produits et ensuite parce que j’ai conscience qu’acheter utile est un acte d’engagement et de résistance face à la profusion de produits merdiques et néfastes qu’on nous propose !



 

Il y a le ciel, le soleil, la mer et … le Monoï 19 juillet 2010

Filed under: c bon, c beau, c bio,Les bonnes pratiques — greenmarie @ 9:30
Tags: ,

Voilà un indispensable de l’été ! Beaucoup plus utile que le dernier Marc Lévy, les tongs UMP ou les lunettes de soleil dites « mouche » que même-votre-chéri-ne-vous-reconnait-pas-avec-tellement-les-verres-sont-énormes !!

Le Monoï … un joli mot, qui sonne à nos oreilles et fleure bon le sable chaud et les fleurs de Tahiti … car oui chers amis en vacances ou sur le point de l’être, le Monoï est une spécialité tahitienne à base d’huile de coco et de fleurs de tiaré macérées. Ce doux élixir a de nombreux atouts : il hydrate notre jolie peau bronzée mais répare aussi les cheveux abîmés par le soleil et l’eau de mer, et c’est un produit naturel qui se conserve très bien dans la durée. Allez hop, on file acheter son flacon de monoï qui vous coûtera moins cher et remplacera avantageusement les crèmes hydratantes après-soleil pleine de produits chimico-beurk, on le glisse dans le sac de voyage et on ne râle pas s’il arrive à destination dans un état solide ! Car comme tout corps gras, le Monoï se solidifie, à moins de 27° en l’occurence … on pose le flacon au soleil ou on le réchauffe sous l’eau chaude, et on l’étale avec tout le glamour dont on est capable !

Le conseil bonus de Green Marie : du Monoï bio biensûr ! J’en ai trouvé de la marque Logonna, 100% bio, enrichi à l’huile de jojoba et aux huiles essentielles d’Ylang Ylang… le pied quoi !

 

Et la gagnante des produits de beauté Durance est : 26 juin 2010

Filed under: Marques responsables — greenmarie @ 7:11
Tags: ,

Merci à l’heureuse gagnante de m’envoyer sur contact@monoeilsurlaplanete.fr son adresse postale et

merci à toutes d’avoir participé, je tâcherai d’organiser d’autres occasions de vous faire plaisir 🙂

 

On n’en reste pas moins femme … 23 juin 2010

Filed under: c bon, c beau, c bio,Marques responsables — greenmarie @ 8:58
Tags: ,

Ben oui, je peux être écolo engagée et parfois énervée, je n’en reste pas moins femme !!! Mes copines trouvent que mes derniers billets sont plus incisifs que d’habitude, il y a celles qui aiment et qui voudraient les « liker » sur facebook et celles qui disent « faut pas taper sur tout le monde » ! Il est vrai que plus j’approfondis mes connaissances sur les problématiques de développement durable, plus je me radicalise devant l’urgence de faire bouger les choses … mais je vous rassure, j’ai quand même gardé mon coeur de jeune fille qui aime les bisous, les fleurs et les … produits de beauté surtout quand ils sont bios !!!

Alors quand la marque Durance m’a contactée pour essayer ses produits, j’ai tout de suite dit oui. D’autant plus que je ne vous avais pas fait de billet de filles depuis un moment, la dernière fois c’était , ici et C’est du repos aussi pour Green Marie de faire des sujets sympas, vous savez ?!

Comme je me suis fait plaisir en déballant mes colis, en ouvrant les bouchons, en sentant les parfums, en appréciant les textures ! Consciencieusement j’ai donc essayé tous les flacons pour vous faire un rapport détaillé. J’ai vraiment bien aimé la qualité des produits Durance : le lait corporel est fondant et ne laisse pas de film gras, l’eau fraîche purifiante nettoie la peau sans l’agresser, mes petits pieds sont tout doux avec la crème rafraîchissante, le roll-on avec sa bille en métal qui roule sur les tempes est déstressant et ce que j’ai préféré c’est le gel douche relaxant qui vous laisse une odeur de propre. Au départ la lavande c’est pas ce que je préfère et puis finalement elle réveille des souvenirs de vacances, d’armoire de linge odorant, de savon de Marseille, ça y est vous y êtes ? fermez les yeux, il y a du soleil, mais oui !

Tout l’univers de la Provence est là. La marque Durance y est née, c’est là-bas que la matière première de ces produits cosmétiques et pour la maison y est récoltée. La lavande est bio et les produits sont garantis à 95% d’ingrédients d’origine naturelle, sans paraben, phénoxyéthanol, propylène glycol ou encore sodium laureth sulfate (oh les mots pas jolis qui me pètent l’ambiance fleurie de mon billet 😉 ).

Vous aussi, vous voulez un petit bout de vacances avant l’heure ? alors répondez à cette question soit dans les commentaires soit par mail à contact@monoeilsurlaplanete.fr et je tirerai au sort le gagnant d’un coffret comprenant la crème belles mains, le gel douche relaxant, le camaïeu de savon et la crème de nuit visage. Elle est pas belle la vie ? 😀

La question :

Quand je lis le blog de Green Marie : 1/ Je me marre et après je me remets au boulot 2/ J’apprends des choses que j’essaie de mettre en pratique dans ma vie quotidienne 3/ Je lis ses billets pour lui faire plaisir parce qu’après elle me chope sur un sujet lors d’un dîner 4/ J’apprends plein de choses que je répète ensuite à mon entourage parce que si on s’y met tous, ça bougera plus vite.

 

Dans la salle de bain, on trie aussi ! 10 mars 2010

Et vous, vous triez les déchets dans votre salle de bain ? C’est une vraie question car si 84% des français affirment trier leurs déchets, ils le font surtout dans la cuisine et seulement à 55% dans la salle de bain, et parmi ceux qui trient en sortant de la douche, ils ne sont qu’1 sur 5 à trier correctement !! Ca ne fait plus beaucoup de monde au final pour espérer recycler les 75 000 tonnes d’emballages de produits cosmétiques et d’hygiène …

Et puisque dans l’étude menée par EcoEmballages avec son partenaire Garnier, c’est le manque d’informations qui est invoqué, Green Marie va tâcher de vous donner quelques tuyaux !

Voyez sur la photo, le petit jeu auquel je me suis prêtée (pendant ce temps là, vous étiez au resto ou au ciné, eh oui on s’éclate comme on peut !) : il fallait dire dans quelle poubelle on jette les différents déchets de salle de bain. Alors le tube de dentifrice vide, vous en faites quoi ? et vos coton-tiges ? et votre rasoir jetable ?

Voici ce qui se recycle :

– les bombes aérosols en aluminium, genre déodorants ou mousse à raser

– les flacons de shampooing et de gel douche vides

– les emballages en carton des produits cosmétiques et d’hygiène

– et même les pots de crème en verre à mettre dans la poubelle spéciale verre ceux là

et ce qui ne se recycle pas : les cotons-tiges, les disques démaquillant, le tube de dentifrice, les brosses à dents, les rasoirs jetables, les tubes de mascara, etc… pour les produits en plastique, c’est leur petite taille qui les empêche d’être intégrés dans le process de tri puis de transport des plastiques recyclables.

Vous avez une grande salle de bain, passez à la poubelle double ! Petite salle de bain ? ben, elle est pas si loin la cuisine, non ?!

Biensûr, on peut aussi optimiser ses achats pour réduire les emballages, en optant pour des grands formats économiques, en réduisant le nombre de produits utilisés ou encore en choisissant le bon vieux savon à la place du gel douche ! Les mauvaises langues me diront qu’on peut aussi renoncer à se laver 😉

 

J’ai testé pour vous des cosmétiques bio (3) 22 octobre 2009

Filed under: c bon, c beau, c bio — greenmarie @ 8:01
Tags: ,

SNC15460Ca fait longtemps que je n’avais pas fait un vrai test de filles genre la bloggueuse qui prend sur elle pour faire des tests trop pénibles 😉 obligée de se papouiller, se crémer, se masser, sentir bon, tout le tralala quoi sauf que cette fois-ci j’ai eu des déconvenues !!!

  • alors on commence par ce que j’ai bien aimé :

– la crème de jour Revitalisante Melvita : super fluide, pas grasse, efficace, très agréable

la crème Mixa Nuit bio : parfum agréable ainsi que la texture et efficace.

le lait corps nourrissant de Cattier : je suis fidèle à cette marque dont j’apprécie la qualité des produits. Ce lait n’échappe pas à la règle (même si je ne suis pas fan de l’odeur de géranium).

  • ce qui me laisse indifférente :

– le Moussant Familial de Cattier pour la douche

– et le shampooing Douce Nature qui font le boulot mais sans faire plaisir non plus.

  • et dans le registre on ne m’y reprendra plus :

la crème de jour Mixa Bio au thé vert, le parfum est extra mais je n’aime pas cette texture grasse qui ressemble à la crème Nivéa basique.

– le masque Thémis à base de chocolat : franchement quelle gourmande résisterait à ce concept ? pas moi en tout cas. En revanche quand j’ai ouvert le pot et que j’ai commencé à me tartiner, très vite j’ai su que c’était une fausse bonne idée. Odeur écoeurante et aspect repoussant, j’ai du prévenir mon chéri avant qu’il ne lève les yeux de son journal sportif préféré mais il a quand même poussé un cri d’effroi 😉

les déodorants bios Ushaïa (et Kibio) : c’est que je paie de ma personne quand j’essaie ces produits, imaginez que pendant deux jours d’affilée j’ai eu l’impression de sentir la transpi au bureau comme un coureur après le marathon de Versailles. J’avais pourtant un bon à priori sur ce produit, la faute au marketing qui est toujours efficace sur moi. Mais la réalité a rattrapé la fiction et mes narines. J’ai quand même demandé à ma copine Zalapabelle ce qu’elle pensait de ce déo vu que c’était elle qui me l’avait donné et sa réponse m’a confortée bien que laissée songeuse :  » ce déo il est bien si tu sues pas ».